Le cadre macroéconomique reste propice aux réformes

La revue à mi-parcours des programmes de réformes des finances publiques est en cours.

Mobilisation et gestion des ressources financières, planification et gestion budgétaire de l’Etat, gestion du patrimoine et sauvegarde des intérêts de l’Etat, sécurisation des deniers publics, tels sont, entre autres, les axes examinés.

Les réformes doivent permettre au pays de disposer d’un cadre juridique normalisé, conforme aux standards internationaux et aux normes communautaires en matière de bonne gouvernance.

A fin juin 2017, l’analyse des déterminants de la politique budgétaire révèle que les recettes publiques (dons et emprunts compris) se situent à 308 milliards de Fcfa, soit un taux de réalisation de 25,2% par rapport à la prévision annuelle de 1222,9 milliards.

Les dépenses se montent à 400,2 milliards sur la même période pour une prévision de 1020,8 milliards, soit 40,1% de taux d’exécution.

La situation économique est marquée par la baisse du prix des matières premières, notamment les produits pétroliers, qui a affecté le Togo en raison des échanges avec les pays producteurs de l’espace Cédéao.

Le Togo bénéficie d’un cadre macroéconomique stable.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.