L’arbitraire, l’impunité,…caractérisent le régime UNIR selon Amnesty International

Le rapport 2016-2017 de l’ONG Amnesty International ne mâche pas les mots. Les détentions arbitraires, la restriction de la liberté d’expression, la torture et toutes les autres formes de traitements inhumains : le régime de Faure Gnassingbé selon l’ONG, fait montre d’une jungle sans aucun égard aux droits de l’Homme.

«Cette année encore, les forces de sécurité ont eu recours à une force excessive face à des manifestants. Les arrestations et détentions arbitraires, la torture et les autres formes de mauvais traitements, ainsi que l’impunité en cas de violations des droits humains, avaient toujours cours », introduit Amnesty International dans son rapport sur la situation des droits de l’Homme au Togo.

Le document rebondit sur les massacres de 2005 à Atakpamé ayant porté Faure Gnassingbé au pouvoir après la mort de son géniteur, et condamne le silence de la justice vis-à-vis des 72 plaintes, alors que des centaines de personnes y ont laissé leurs vies.

« Plus de 11 ans après la mort de près de 500 personnes au cours des violences qui avaient émaillé l’élection présidentielle du 24 avril 2005, les autorités n’avaient toujours pris aucune mesure pour identifier les responsables présumés de ces homicides. D’après les informations disponibles, aucune des 72 plaintes déposées par des familles de victimes auprès des tribunaux d’Atakpamé, d’Amlamé et de Lomé n’a fait l’objet d’une enquête exhaustive », indique Amesty International.

Les récurrents cas d’agressions des citoyens, tout en les privant des libertés les plus élémentaires, y sont décortiqués. Des chasses aux sorcières nées du cas de Mango en 2015, aux arrestations politiques et arbitraires en passant par l’usage systématique et disproportionné des forces avec le concours de l’armée taguée de «non professionnelle», ce rapport fait penser à un Togo des années 1990 sous les dérives dictatoriales du feu Général Eyadéma. Et pourtant, il est bien question du Togo de 2017, sous le règne ferme du fils d’Eyadéma, Faure Gnassingbé.

Lire le rapport dans son intégralité en Fichier PDF Le cas du Togo à partir de la page 449.

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.