L’ANIAC-Togo déjà d’attaque contre l’usage irrationnel des produits chimiques

L’Autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC-Togo) se dévoile au public togolais et compte vulgariser ses missions et surtout son engagement en faveur de la santé publique. Au cours d’une conférence de presse qu’elle a tenu mardi à Lomé, l’Autorité a invité les entités commerciales et toutes celles qui traitent avec le produits chimiques à la collaborer avec elle en fournissant les informations nécessaires sur leurs activités.

« Toutes les entités commerciales et toutes celles qui traitent des produits chimique concernés par la Convention ou des produits chimiques organiques définis (PCOD) sont invitées à collaborer afin que notre pays puisse bénéficier des avantages qu’offre la coopération technique de l’OIAC. Pour ce faire, ces entités doivent fournir à l’autorité nationale des informations sur leurs activités chimiques sous forme de déclaration, dans l’optique de recevoir en cas de besoin une mission d’inspection », a lancé Prof Pakoupati Boyodé, Président de l’ANIAC-Togo.

Pour le responsable de l’ANIAC-Togo, il est nécessaire de se protéger contre la menace chimique surtout, son emploi irresponsable ou à des fins malveillantes. Il indique qu’il est d’urgence de prévenir le détournement des produits et des installations chimiques, comme ce fut le cas en Côte d’ivoire dans l’affaire Probo Koala avec le déversement des déchets chimiques et son lot de dégâts sur l’environnement marin et sur la santé des populations.

« Au regard de sa situation géostratégique associée aux opportunités d’affaires qu’il offre surtout son port en eau profonde et la densité de son réseau industriel, le Togo est devenu de nos jours une plaque tournante de transaction des produits de toutes sortes dans la sous-région ouest africaine », a déclaré Prof Pakoupati Boyodé.

Pour le Président de l’ANIAC-Togo, les produits chimiques peuvent avoir des usages multiples et que les installations chimiques classiques peuvent être détournées.

Le Togo n’est pas détenteur d’armes chimiques. Mais l’autorité nationale explique que les armes chimiques sont tout produit chimique dont l’usage peut causer des dommages à la santé de l’homme voir entraîner sa mort. Dans ce sens, l’ANIAC se dit interpellée par les potentiels utilisateurs malintentionnés des produits chimiques que sont les organisations non-étatiques.

Des produits chimiques sont utilisés au Togo dans les domaines de l’agriculture, de la médecine, la recherche, l’industrie, le commerce, les mines, l’alimentation, etc.

L’ANIAC-Togo a été lancée en septembre 2017 dans le but de promouvoir la paix, la stabilité par la lutte contre la prolifération des produits chimiques sur toutes leurs formes. L’idée est de s’assurer d’une meilleure utilisation de ces produits pour le bien-être des populations togolaises.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.