L’ANAFOOT s’inquiète de la recrudescence des violences sur les stades

48

L’Association nationale des arbitres du football du Togo (ANAFOOT), dans un communiqué en daté de ce 5 avril, dénonce les violences de plus en plus généralisées de ces dernières semaines sur les stades.

« Ces incidents et comportements… n’ont pas de place sur les terrains de jeu » et « doivent être combattus par tous les moyens et les auteurs ne peuvent aucunement déroger à la loi », précise le président de cette association, Antoine Kossi Sédjro, dans le document.

Il propose à la Fédération togolaise de football (FTF) « de reconsidérer la programmation des matches de la prochaine journée en attendant de prendre toutes les mesures sécuritaires qui permettraient une fin heureuse des différentes compétitions actuellement en cours ».

L’ANAFOOT recommande également que des mesures appropriées soient prises pour identifier les auteurs et les commanditaires de ces actes de violence afin qu’ils répondent devant la loi.

Par ailleurs, elle exhorte « les officiels des matches à surmonter les pressions et injonctions de toutes sortes et à produire des rapports fidèles qui puissent permettre la prise de décisions justes et sans complaisance ».

Alors que les championnats nationaux de première et de seconde division ont commencé dans de bonnes conditions, on constate depuis quelques semaines le retour des violences sur les différents stades. Avec des blessés graves et des dégâts matériels parfois importants.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here