Lamentable retour à la gare du train CENI 24 septembre 2018

348

Lamentable retour à la gare du train CENI                                                                             24 septembre 2018

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Le train CENI pour lequel Gilbert Bawara appelait la C14 en vue de l’intégrer pour participer aux élections très frauduleuses en préparation, n’atteindra pas sa destination. Le Comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO a sifflet la fin de la mascarade bleue. La Commission électorale nationale indépendante sera recomposée de façon paritaire entre les protagonistes de la crise à savoir le RPT/UNIR et la C14.

Le séjour du Professeur Kodjona Kadanga à la CENI n’aura été que d’une très courte durée, face à la décision de recomposition de l’équipe, à l’issue des travaux la deuxième session du Comité de suivi. Elle devra faire peau neuve d’ici le 30 septembre. Selon les conclusions des travaux telles que le précise le communiqué ayant sanctionné les travaux, la CENI sera recomposée conformément aux dispositions de la loi portant composition de la CENI comme suit:

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

– 5 représentants pour la majorité parlementaire;
– 5 représentants pour l’opposition parlementaire;
Pour les personnes devant siéger au nom partis extra-parlementaires et la société civile, il est convenu que chacune des 2 parties concernées (pouvoir et coalition des 14) coopte 3 représentants conformément au code électoral.
En somme, le RPT/UNIR sera représenté par 8 membres et la C14, 8 comme précisée haut.
Les efforts du pouvoir pour maintenir ses adeptes PDR, NET, OBUTS et les 3 représentants de la société civile qui siègent au sein de l’ancienne CENI n’ont pas abouti.
La question relative au chronogramme de mise en œuvre de la feuille de route a été abordée. Le communiqué indique que les protagonistes se sont entendus qu’il sera approfondi et affiné par la nouvelle CENI avec l’appui des experts électoraux engagés par la CEDEAO.

On retient aussi que toutes ces activités vont tenir compte des calendriers définis et la fiabilité du processus pour des élections justes et crédibles ».
Les trois experts, le Sénégalais, expert constitutionnaliste, l’Ivoirien et la Nigériane, experts électoraux engagés par la CEDEAO démarrent leur mission ce 24 septembre 2018.
La question du vote des Togolais de l’étranger a été aussi abordée. Les acteurs ont décidé d’étudier la question. Parlant des mesures d’apaisement, le communiqué précise que les parties prenantes ont salué les mesures prises récemment par la libération des 10 personnes détenues et encouragent le gouvernement à poursuivre en prenant en compte la question des réfugiés.
“Les 2 parties se concerteront pour s’entendre sur le nombre de personnes encore détenues et sur la qualification des faits qui leur sont reprochés de manière à favoriser de mesures additionnelles d’apaisement, indique le document.
Le ministre Gilbert Bawara retourne sa mangue et parle de poursuite de l’engagement du gouvernement dans le sens des mesures d’apaisement.
« Le processus électoral va se poursuivre également dans un élan d’inclusion et de participation de toutes les parties prenantes. C’est l’essentiel. Nous avons été très ouverts, disponibles pour examiner les préoccupations exprimées par nos amis », a signifié ce ministre zélé qui invitait il y a quelques jours, la C14 à intégrer un train rempli de pourritures.
Selon Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition qui se dit toujours déçu, _”En politique, on n’est jamais satisfait avant d’avoir atteint les objectifs qu’on s’est assignés. On a eu des discussions. Sur certains points, il y a eu des avancées. Sur d’autres, on attend”.

Me Dodji Apévon quant à lui parle de bataille gagnée de la CENI mais espère que la recomposition entre autres des Commissions électorales locales indépendantes (CELI), des comités listes et cartes, sans oublier le redécoupage, vont suivre. Le train est ainsi renvoyé à la gare de départ pour être vidé de pourritures et rempli de bonnes marchandises au profit d’une issue favorable à la crise.
Marcelle Apévi

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here