L’agriculture veut se transformer

22

Le gouvernement l’a bien compris, l’agriculture à elle seule ne peut prospérer sans y ajouter un volet transformation.

En étroit partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), le Togo prévoit d’implanter des agropoles à travers le pays.

La première unité sera développée à Kara (Nord).

Des journées d’information et de promotion se dérouleront les 5 et 6 avril à Lomé.

Les pouvoirs publics s’appuient sur une stratégie de transformation de l’agriculture pour un secteur agroalimentaire compétitif et inclusif, à même de créer de la richesse, d’améliorer les conditions de vie de ses populations et de sauvegarder l’environnement.

La transformation de l’agriculture fondée sur un développement à grande échelle en tant qu’activité commerciale à forte valeur ajoutée est l’option retenue avec l’implantation de technopoles agrolimentaires

Selon Laurent Tamégnon, le président du patronat, ces agropoles sont une occasion de mettre en œuvre un partenariat public-privé.

L’idée de ces journées est de présenter le projet en détails, mais aussi et surtout de séduire les investisseurs togolais et étrangers.

Pour le président Faure Gnassingbé,  la diversification économique est la clé pour résoudre quantité des difficultés auxquelles se heurte le pays. Il faut mettre un effort particulier en direction des secteurs à forte intensité de main-d’œuvre, notamment dans les zones rurales, où réside 70 % de la population.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here