L’Agence nationale de protection civile sur le qui-vive

74

L’Agence nationale de la protection civile (ANPC) se prépare contre les catastrophes. Avec le soutien de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), elle a outillé une cinquantenaire d’acteurs sur les mécanismes d’évaluation urgente post-catastrophe.

Contre les conséquences des inondations, des vents violents, l’Agence nationale de la protection civile a renforcé les capacités d’acteurs nationaux afin qu’ils soient aptes à y faire face.

Les participants à cette formation, qui a pris fin ce mercredi 17 avril, ont suivi des exercices de remise à niveau, harmonisé leurs connaissances et ont été outillés sur l’élaboration d’une stratégie nationale des données censée mieux coordonner l’assistance à accorder aux populations vulnérables.

« Notre mission à l’ANPC c’est de former tous les acteurs intervenant dans la plateforme de réduction de risque de catastrophe pour qu’après les situations d’urgence, on puisse vraiment passer à une bonne évaluation afin d’assister les personnes vulnérables », insiste lieutenant-colonel Yoma Baka, le directeur général de cette agence.

Ces derniers temps, les pluies suivies de vents ont fait des dégâts importants dans des endroits du pays.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here