L’agence de notation Standard & Poor’s vient de délivrer sa première note de crédit au Togo

27

C’est un événement très important pour le développement de l’économie et de la finance du Togo. Le vendredi 31 mai 2019, l’agence de notation Standard & Poor’s a donné sa première note de crédit au Togo, en monnaie locale et étrangère. Le pays a obtenu un B qui devrait lui permettre d’accélérer son développement économique et de réaliser d’importants investissements.

Les conséquences sur les Togolais

Pour les Togolais, les conséquences d’une telle décision de la part de S&P ne devraient pas se faire sentir immédiatement, à moins qu’ils travaillent directement dans le monde de la finance ou un lien étroit avec les investissements gouvernementaux. Néanmoins, cette nouvelle possibilité de crédit pour l’État devrait permettre de nombreux investissements publics et la création importante d’emplois pour les mener à bien.

En ce qui concerne les finances des particuliers eux-mêmes, outre l’amélioration globale de l’économie, cela ne devrait pas avoir de conséquences majeures. La note de crédit est adressée à l’État et non pas à ses citoyens. Pour créer une entreprise, les Togolais pourront profiter d’une meilleure dynamique et probablement de certaines aides de l’État, mais ils devront se débrouiller pour le financement. Heureusement, il existe toujours des solutions de crédit sans justificatif de revenus.

Les origines de cette note de crédit

En délivrant une note de crédit, les agences de notation ne manquent jamais de préciser les raisons qui ont mené à leur décision. Ainsi, Standard & Poor’s a souligné l’impact positif de la modernisation récente des infrastructures du port de Lomé, un port stratégique d’un point de vue économique puisque c’est le seul port en eau profonde de l’Afrique de l’Ouest.

La récente ouverture d’un nouveau terminal en 2016 à l’aéroport Gnassingbé-Eyadema a également joué un rôle important aux côtés des réformes de l’État qui, toujours selon les agences de notation, ont permis de développer un climat favorable aux affaires et au développement de l’économie nationale togolaise. Ainsi, le Togo représente donc un investissement plus sûr pour les entrepreneurs et les créanciers.

Une croissance prévue pour durer

Les agences de notations n’offrent des notes de crédit favorables qu’aux pays dont la croissance prévue est suffisamment bonne pour assurer des remboursements. Le Togo en fait partie puisque les prévisions de croissance du PIB sont de 5 % par an jusqu’en 2022 à l’heure actuelle. Une excellente nouvelle qui profitera à de nombreux Togolais.

Néanmoins, le Togo se trouve à un tournant de son histoire et il doit faire attention à ne pas sombrer dans le surendettement pour stimuler artificiellement une croissance déjà excellente. Les crédits souscrits par le gouvernement doivent donc être minutieusement examinés par tous pour s’assurer que la richesse produite par les Togolais ne soit pas inutilement ponctionnée par des créanciers étrangers.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here