L’Afrique en rang compact pour attirer l’investissement

15

Le sommet ‘G20 Compact with Africa’ (CwA) s’est ouvert ce matin à Berlin. Une journée de discussion dédiée à la promotion de l’investissement privé en Afrique pour accélérer la croissance.

Cette initiative a été lancée en 2017 par l’Allemagne lors de sa présidence du G20. C’est d’ailleurs la Chancelière Angela Merkel qui a ouvert les travaux qui s’achèveront en fin de journée.

Selon le programme officiel, le président Faure Gnassingbé prendra la parole à la mi-journée pour exposer les ambitions de son pays en matière de développement.

Les piliers de la croissance sont contenus dans le PND, le plan national de développement. Le Togo veut devenir un hub logistique et un pôle de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives de premier plan. Les investisseurs privés sont les bienvenus.

Le CwA veut accroître l’attractivité de l’investissement privé grâce à une amélioration substantielle des cadres macroéconomique, commercial et financier. 

12 pays africains adhèrent à l’initiative parmi lesquels le Togo, ainsi que des organisations internationales et des partenaires bilatéraux du G20.

L’ambition de cette conférence est de mobiliser les investisseurs privés autour de projets structurants.

Et les autorités togolaises estiment pouvoir proposer une offre séduisante compte tenu des atouts géographiques du pays, de la stabilité et de la qualité de la main d’œuvre.

Les investisseurs étrangers viendront à condition de bénéficier également d’une fiscalité attractive.

Le Togo dispose depuis des dizaines d’années d’une zone franche de réexportation qui pourrait constituer un véhicule performant.

Le chef de l’Etat togolais tentera d’être le plus convaincant possible dans un contexte de vive concurrence régionale.

Des pays comme le Bénin, le Ghana ou la Côte d’Ivoire ont des projets similaires.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here