« L’Afrique d’abord » : L’ouvrage qui retrace le parcours de Gervais Koffi Djondo

« L’Afrique d’abord » : L’ouvrage qui retrace le parcours de Gervais Koffi Djondo

Le panafricaniste Gervais Koffi Djondo fait parler de lui à travers son ouvrage biographique intitulé : « L’Afrique d’abord ». Le chef-d’œuvre a été présenté lundi à Lomé au siège du Centre panafricain d’Ecobank (ETI).

En présence des invités de marques, notamment des hommes de lettre, des hommes d’affaires, des personnalités politiques, l’auteur qui, aujourd’hui, représente l’une des plus grandes figures de la réussite sur le continent africain, a affirmé vouloir restituer son expérience. « Un cheminement qui a été long et difficile », a-t-il fait savoir.

Fondateur de la banque panafricaine Ecobank et de la compagnie aérienne Asky, le parcours assez riche que Gervais Koffi Djondo, retracé dans son ouvrage, prouve encore une fois que seuls les africains eux-mêmes peuvent garantir le développement de l’Afrique. Il y donne d’ailleurs des solutions pour le développement du continent. Et dans cette perspective, le panafricaniste fonde son espoir sur les femmes et la jeunesse.

« Ces sont les jeunes qui doivent impulser la dynamique de développement. Le président Djondo est la preuve que l’Afrique ne refuse pas le développement. Son témoignage peut jouer un rôle important », a précisé le Professeur Elikia Mbokolo qui a contribué à la rédaction de l’ouvrage.

Notons que l’illustre, pour son parcours, a été expert-comptable pour le compte de la régie des chemins de fer du Niger dans les années 1950. Il a par la suite dirigé la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), autrefois Caisse d’allocations familiales. Il a été également préfet de Lomé en 1964.

Il fut président du Conseil économique et social de la CNSS en 1973, et prend les rênes de la chambre de commerce en 1975. Plus tard en 1985, Gervais Koffi Djondo intégrera le gouvernement au poste du ministre en charge de l’Industrie et des Sociétés d’Etat, puis président de la Fédération des chambres de commerce de l’Afrique de l’Ouest.

Avec Adéyemi Lawson, président de la Chambre de commerce et d’industrie nigérian, ils créeront ECOBANK, la banque panafricaine. Une réussite sans précédent de la collaboration de ces deux visionnaires.

Et le 15 janvier 2010, ce digne fils d’Afrique, entrepreneur à succès, a lancé la compagnie aérienne Asky après la disparition de la compagnie Air Afrique.

« L’Afrique d’abord », un condensé au plaisir de la futur génération africaine qui nourrit l’espoir de voir une Afrique développée.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.