L’affaire des 400 000 implose le PPT 12/01/2017

290

Par K. Monzonla
L’affaire des 400 000 implose le PPT                                                                             12/01/2017

Des mises au point aux démissions en cascade, le Patronat de la Presse Togolaise (PPT) est en train de payer le prix de la nauséabonde affaire de distribution de billets de banque à 35 journalistes choisis par Faure Gnassingbé et ses sbires.

Tout est parti des matraquages médiatiques postés sur les réseaux sociaux par un internaute qu’on identifie depuis quelques jours, dans un autre posting, en la personne de Carlos Komlanvi Ketohou, président en exercice de l’organisation de presse, PPT, créer pour équilibrer la balance médiatique inféodée par le pouvoir RPT/UNIR. Malheureusement, les fruits ne sont pas en train de satisfaire les promesses faites par les fleurs. Le PPT va à vau-l’eau.

Réagissant à l’information selon laquelle le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et e la Communication (HAAC), Pitang Tchalla aurait distribué 400 000 francs cfa à chacun es journalistes dont le nom mentionné sur une liste de 35 confrères choisi par le pouvoir. Le PPT a indiqué dans son communiqué n’être en connaissance ni mêlé, ni de près, ni de loin à cette affaire. Suivra des mises au point notamment de Abi-Alfa Izotou, vice président du PPT, son nom étant cité sur l’une de ces listes des bénéficiaires. Suivra le commentaire de Isidore Sassou Akolor, Directeur de publication de l’hebdomadaire Actu Express, membre du PPT. Selon les contenus des différents postings, il est clair que la sincérité n’est pas au rendez-vous au sein du PPT. Une véritable nébuleuse y aurait prit place matérialisée par le refus de Carlos Komlanvi Ketohou de répondre aux interrogations de Abi-Alfa autour de l’affaire. Ceci s’accentue dans la foulée par un autre posting qui décrit Carlos Komlanvi Ketohou comme un loup dans une peau d’agneau. Les choses ont pris une vitesse considérable et lamentable, avec la démission de Abi-Alfa Izotou et Ferdinand Messan Ayité, directeur de publication de l’hebdomadaire L’ALTERNATIVE.

Les 400 000 constituent-ils ce vent violent qui arrache les bras valides du PPT ? Nous y reviendrons. Il faut noter que l’ex-président du PPT, Zeus Koami Aziadouvo qui se trouve aujourd’hui membre de la HAAC répond avec énergie à tous ceux qui, sur les réseaux sociaux, se prononcent négativement dans cette affaire, à l’endroit du PPT.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here