Lacs : un nouvel épisode dans la réintronisation d’Ati IV

Ce samedi précisément, l’arrêté ministériel reconnaissant Togbui Ati IV sera mis en application à Gbodjomé (préfecture des Lacs à Agbodrafo) par la réintronisation de Togbui Ati IV. La famille Etou contestait vivement cette décision du ministre Payadowa Boukpessi. Réponse du berger à la bergère, la famille Ati dont est issu le roi n’a pas tardé de répondre.

Selon Togbui Kokou Ati IV, chef village de Gbodjomé, ce problème de chefferie remonte depuis Gnassingbé Eyadema et la chefferie lui revient de droit. Et en ce moment un arrêté établissait Ati dans ses fonctions de roi avant que l’arrêté ne soit annulé par le ministre de la Sécurité d’atan Akila-esso Boko qui a délivré un nouvel arrêté à Etou et Ati était en prison.

« C’est après ma libération que les associations de droit de l’homme ont fait une enquête et ont reconnu que le trône nous revient. Un nouvel arrêté est allé à la Cour Suprême le jugement a tranché en sa faveur. Il y a quelques temps le ministre Boukpessi m’a demandé de ne plus hisser mon drapeau jusqu’à ce que la nouvelle enquête ouverte n’apporte ses preuves. Ce que j’ai fait jusqu’à la fin de cette enquête. Après cela, un nouvel arrêté m’a été signé. En tout trois arrêtés m’ont été signés », a expliqué Togbui Ati IV.

En ce jour une grande fête se prépare à Gbodjomé et tous les protagonistes au trône sont les bienvenues, a lancé Togbui Ati IV.

Alors que la famille Etou a clairement signifié que la réintronisation d’Ati IV risque de tourner à un affrontement l’on se demande ce qui en sera aujourd’hui.

Nous y reviendrons!

M E

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.