La ville d’Aného sous la mer

1556

C’est en pleine mer que la première capitale du Togo s’est réveillée ce lundi matin.

Actuellement, c’est la panique totale à Aného. Les habitants de cette ville ont reçu ce matin une visite inopinée de la dame mer. Les flots des vagues déferlantes de l’océan atlantique ont débordé et fini leur course dans les habitations en bordure de la mer.

A en croire certains riverains interrogés par nos confrères de la RTDS (Radio Télévision Delta Santé) c’est aux environs de 4 heures du matin que les vagues se sont déchaînées.

« Ce matin, c’est en pleine mer que nous nous sommes réveillés. Toutes nos affaires sont trempées. Nous demandons aux autorités locales de nous venir en aide », a lancé une dame, victime de ce débordement de la mer.

« Les vagues débordent souvent, mais cette fois-ci, il y a panique en la demeure. Même les voies publiques n’ont pas résisté aux caprices des vagues. Elles sont sous l’eau de mer. Nous demandons au préfet et surtout au chef de l’Etat de prendre la situation au sérieux », a renchéri une autre toute paniquée.

En tout cas, selon certains spécialistes, ce débordement de la mer à Aného n’a rien d’étonnant. C’est d’ailleurs prévisible surtout avec la montée sans cesse croissante du niveau de la mer et la construction du 3e quai au Port autonome de Lomé.

Rappelons l’expert de la Convention des Nations Unies sur les droits de la mer et vice-président de la commission océanographique, Pr. Adotévi Blim Blivi, a plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme sur l’érosion côtière qui rogne les côtes de cette ville.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here