La tentation des législatives

155

Il y a un mois, la Cedeao formulait un certain nombre de recommandations pour une sortie de crise au Togo. Et les deux médiateurs désignés (les présidents du Ghana et de Guinée) chargé d’expliquer la feuille de route et de la faire appliquer par les protagonistes.

La coalition de l’opposition s’étonne de ne plus avoir aucune nouvelle des médiateurs.

‘Soyons patients ! Dans tous les cas, la Cedeao est là et elle viendra. Un mois passé sans rien de concret n’est pas un souci par rapport à l’enjeu’, a indiqué vendredi sur Victoire FM Brigitte Adjamagbo-Johnson, la coordonnatrice de la coalition des 14 partis d’opposition.

Si cette responsable affirme que la feuille de route sera appliquée, elle conteste le principe de l’organisation des élections législatives le 20 décembre prochain tout en n’excluant pas une participation.

‘Nous n’irons pas à des élections dont les conditions ne garantissent pas la transparence. Néanmoins, nous avons entendu le peuple et nous sommes en train de voir comment organiser notre participation’, a-t-elle déclaré.

Les opposants exigeaient des réformes avant la tenue du scrutin. Mais face aux pressions de la Cedeao et aux réalités politiques, rater ce rendez-vous électoral serait un désastre pour les plus importantes formations politiques de l’opposition.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here