La SALT évalue son plan d’urgence le jeudi prochain

Ce jeudi 15 novembre, la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin procède à une évaluation de son plan d’urgence. Ce qui risque de perturber la circulation dans la zone de l’aéroport international de Lomé.

Baptisé « EPULO 2018 », cet exercice d’urgence va se passer dans la matinée de mi-novembre, de 07h00 à 10h00 à l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé. Cette opération de sécurité vise à soumettre aux essais expérimentaux le degré de réactivité des acteurs impliqués dans ce département stratégique et qui opèrent sur la plateforme aéroportuaire. Afin de tirer les leçons qui s’imposent et agir en conséquence de sorte à pouvoir faire face efficacement aux défis sécuritaires.

La Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin précise que « le déroulement de cet exercice est susceptible de perturber momentanément la circulation autour de l’aéroport et de provoquer un mouvement important de véhicule de secours et d’incendie ». Et de demander aux populations riveraines de patienter tout en restant sereines.

La SALT, créée par le décret N°86-85/PR du 20 mai 1986, assure la gestion de l’exploitation et du développement de l’Aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé et de celui de Niamtougou situé au nord du Togo. Elle est une société d’économie mixte à caractère industriel et commercial avec un capital réparti entre l’État togolais (65%) et la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Togo (35%).

En 2017, la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin a célébré ses 30 ans d’existence, « preuve concrète » selon ses responsables qu’elle est en mesure de « surmonter les épreuves du temps ».

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.