La réponse de l’opposition au message présidentiel

‘Monsieur Faure Gnassingbé est venu provoquer les Togolais. Il ne propose pas la solution, mais il l’impose’, a déclaré jeudi Eric Dupuy, l’un des responsables de la coalition de l’opposition. Il réagissait à l’intervention du chef de l’Etat à l’occasion des vœux à la Nation. Pour lui, le message présidentiel est une ‘pure provocation’.

Ce qui semble gêner les opposants c’est l’annonce de la tenue d’un référendum sur les réformes constitutionnelles ; un processus portant légal, prévu par les textes. Les autorités l’ont répété à plusieurs reprises, un dialogue ne peut se substituer à une consultation référendaire.

Mais les vertus de la discussion doivent être cultivées.

Ce n’est pas l’avis d’Eric Dupuy qui fait peu de cas de la constitution de son pays : ‘S’il faut donner la voix au peuple, à quoi bon encore le dialogue. Si les questions pour lesquelles le dialogue est annoncé feront encore l’objet de référendum, le dialogue ne sert plus à rien. Donc, dans cette logique, Faure Gnassingbé, ce dialogue est déjà mort-né’.

Du côté de l’opposant Tikpi Atchadam, les propos du président togolais n’ont pas suscité l’euphorie. Mais il se déclare prêt à dialoguer à condition que les débats se déroulent en présence de médiateurs étrangers et que le pouvoir remplisse ses engagements concernant la libération des détenus.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.