La réaction de Nana-Akufo Addo sur la crise politique, en vedette dans la presse électronique togolaise

93


La presse électronique togolaise visitée vendredi par APA commente les propos tenus, hier jeudi, par le président ghanéen Nana Akufo-Addo sur la crise politique que traverse le Togo.

«Nana Akufo-Addo dévoile la grande difficulté dans la crise politique », titre Togobreakingnews.

En effet, le président ghanéen, l’un des présidents facilitateurs de la crise togolaise s’est prononcé jeudi sur le processus en cours au Togo. Interrogé par France 24, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies, Nana Akufo-Addo a indiqué que la médiation n’est pas au point mort même si les progrès ne sont pas énormes, rapporte le site d’information.

Le facilitateur note toutefois que le problème sur cette question porte sur la rétroactivité et ce que fera le président togolais, Faure Gnassingbé, en 2020. « C’est ce qui est la difficulté dans la situation mais on verra bien… », a indiqué le chef de l’Etat ghanéen, cité par Togobreakingnews.

« Nana Akufo-Addo entend trouver une solution à la crise togolaise », titre pour sa part, IciLome.

« C’est un homme très détendu qui était face à notre confrère de France24 ce jeudi. Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, l’un des Facilitateurs dans la crise politique au Togo, a été interrogé en marge des travaux de la 73e Assemblée générale des Nations Unies à New York. Il a abordé la question togolaise », souligne le site d’informations.

Selon les partisans du régime de Lomé, explique le média, il faut permettre à Faure Gnassingbé de briguer un autre mandat en 2020, après trois mandats successifs. Une demande à laquelle l’opposition, notamment la Coalition des 14 partis, n’entend pas accéder.

Que fera la Facilitation dans ce cas : laisser Faure Gnassingbé briguer un autre mandat ou accéder à la revendication de l’opposition pour l’écarter de la course en 2020 ?, s’est interrogé le site. « On verra bien », a répondu laconiquement Nana Akufo-Addo selon qui, ce qui est intéressant, c’est que les deux protagonistes soient tout de même d’accord sur la limitation du mandat présidentiel au Togo.

Republicoftogo aussi s’intéresse aux travaux de la 73e Assemblée générale des Nations Unies à New York. En effet, le site informe que le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, est intervenu jeudi en fin de journée à la tribune des Nations Unies.

« Le monde est pluriel et multipolaire. Tenir compte de cette évidence élargira, à coup sûr, la base de légitimité et l’efficacité de notre Organisation », a déclaré M. Dussey qui n’a pas manqué, selon le confrère, de remercier la CEDEAO qui s’est engagé pour une sortie de crise au Togo.

« Le Togo poursuit résolument son processus de réformes constitutionnelles et institutionnelles en vue de consolider les acquis démocratiques et de garantir les droits et libertés à tous », a déclaré M. Dussey, cité par Republicoftogo.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here