La récidive, un phénomène qui prend de l’ampleur

47%, c’est à ce taux qu’est estimée la récidive à la prison civile de Lomé. Les chiffres sont révélateurs, près de la moitié des ex détenus sont incarcérés de nouveau. Une situation qui préoccupe les autorités judiciaires togolaises.

Pour lutter contre ce phénomène, cause de la surpopulation dans les prisons une étude a été menée et les résultats de cette étude sont en cours de validation depuis hier à Lomé lors d’une rencontre.

Cette rencontre vise à réfléchir aux méthodes de formation et d’éducation des détenus afin de les réintroduire dans la société. Il est aussi question du côté des détenus d’accepter de prendre un nouveau départ après la période de détention et de s’engager pour un suivi psychologique.

Il faut préciser que cette étude a été menée avec le soutien du Comité d’Appui aux Réformes Institutionnelles et Juridictionnelles (CARIJ).

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.