La raison du plus Faure…

Au 228, on a au sommet de la pyramide, la « petite » minorité dirigeante qui a concentré tous les pouvoirs entre les mains et disposent de tous les droits et à la base, la grande majorité qui n’a aucun droit. Ceux-ci doivent seulement se contenter des sautes d’humeur des petits Musolini qui entourent le grand manitou. La minorité ne rend jamais compte à la grande majorité de la politique qu’elle conduit pourtant en son nom. Cette majorité n’a que des devoirs à accomplir. L’un de ses devoirs est de se faire piquer par le controversé vaccin AstraZénéca pour ne pas contaminer la minorité de la grippe « coronaire » et ainsi leur permettre, eux et leurs descendances, de vivre longtemps et de prolonger indéfiniment la jouissance du pouvoir. Pour ce faire, ils se proposent d’imposer le vaccin. A prendre de gré ou de « faurce ». Le bas peuple n’a pas son mot à dire. Il doit seulement subir. C’est la raison ou la loi du plus « Faure ». En haut d’en haut, ils ont toujours fonctionné ainsi. La force, la violence sont inscrites dans leurs chromosomes. Ils ne connaissent que ce langage-là.

C’est le député nommé et distributeur de lait aux « opposants », Aklesso Atcholé qui avait donné le la en traitant le bétail électoral de criminel. « Ceux qui ne voudraient pas se faire vacciner» contre la Covid-19, « pourraient être considérés comme des criminels (…) Le groupe parlementaire UNIR est prêt à proposer une loi pour rendre obligatoire la vaccination », a-t-il déblatéré.

Depuis, c’est ce disque rayé et monocorde qui est servi tout le temps. Le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Akodah Ayewouandan est entré dans la danse et menace à son tour : « Le Gouvernement se réserve le droit de rendre obligatoire le vaccin, dans un délai qu’il jugera opportun ».

L’autre zélé ministre et porte-parole du gouvernement Christian Trimua en rajoutera une couche. Connu pour ne jamais porter de gant, il a foncé droit dans le mur. « Le vaccin est obligatoire », avait-il martelé. Et un « juliette » avocat-défenseur de nuancer après coup ses propos : « Si les Togolais sont réticents face à la vaccination, le gouvernement sera obligé de prendre des mesures dans le sens à rendre la vaccination obligatoire ». Mangez-nous au vaccin que vous voulez, nous n’avons pas notre mot à dire.

Source : Liberté

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.