La presse togolaise pleure Junior Amenunya 15 mai 2018

523

La presse togolaise pleure Junior Amenunya                                                                             15 mai 2018
Junior Amenunya

La mort subite du journaliste Junior Amenunya ne laisse aucun confrère indifférent. Lire la réaction d’un de ses confrères,Ambroise Dagnon, qui à travers ces écrits lui fait ses adieux.

C’est à tes côtés que j’ai fait ma première apparition à la télé. C’était en septembre 2008 dans 7/7 sur TV7. Depuis ton Kpalimé natal qui te voyait presque chaque week-end, tu donnais des instructions pour que l’émission fût préparée. Tu me disais : « Bon, « Gudewoussou », écoute, moi je suis encore à Kpalimé, je compte sur toi pour tout préparer ». Pour une émission qui devait commencer à 20h30, tu rentrais parfois au-delà de 19h30. Mais en bon professionnel expérimenté, tu conduisais l’émission de main de maître. On rigolait bien à la fin. Mais l’aventure n’a pas duré longtemps puisque tu quitteras la barque TV7.

Dois-je passer sous silence cette merveilleuse soirée passée ensemble avec Sika et son amie Eyram que tu venais de me présenter à l’apothéose de la fête de la bière ? A bord de ton Opel Astra, on se baladait à Lomé.

Devant ta maison, chaque matin ou presque, je passais. A côté du camp militaire d’Adidogomé, on s’arrêtait tous les deux certains soirs lorsqu’on se voyait, et on se rappelait le bon vieux temps, le tout dans des rires aux éclats, une caractéristique de ta personne.

Je me rappelle encore ce jour où je t’avais téléphoné parce que je venais d’apercevoir un « inconnu » à bord de ta Carina 3 ; et tu me répondis : « hahahaha, Guédewoussou, je ne l’utilise plus, cette bagnole, je l’ai offerte à madame qui s’en est débarrassée elle aussi ».

« Toc Toc » ? Tu en avais fait un rendez-vous immanquable sur LCF jusqu’à la fermeture de la chaîne. Le football ? Qui ne savait pas que tu l’avais dans le sang ? Pour militer en faveur de la reprise du championnat national de football, tu créas, avec tes désormais ex-confrères sportifs, « RendezNousNotreFoot », une plateforme WhatsApp. Et pour couronner le tout, tu organisas, avec eux, une soirée de récompense à l’intention des meilleurs joueurs de la saison dernière. Je t’avais promis que New World Sport serait là. Nous y étions. Et après, je t’ai reçu dans une émission à la télé pour parler de cet événement. Un présentateur télé qui en reçoit un autre de la trempe de Junior Amenunya, j’avoue qu’il fallait être habile pour t’arracher la parole et te relancer. Et à la fin, on avait encore rigolé avec la promesse et l’espoir que toi et moi pourrions nous retrouver un jour sur un même plateau de télé.

Ce dimanche 13 mai, lorsque je t’ai vu habillé en maillot des Eperviers, auprès du vulcanisateur avec ta BMW, j’étais tellement pressé que je ne me suis pas arrêté pour te dire « bonsoir ». Je ne pouvais imaginer que je te voyais ainsi pour la dernière fois et que j’aurais dû te dire mon dernier au-revoir. Adieu, “Ezobibi”!

Ambroise DAGNON, ton désormais ex-confrère

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here