La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise

31


La nouvelle réunion du comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO et le groupe de facilitateurs mis en place par l’organisation font ce samedi la une des sites d’informations.

« Dimanche studieux », écrit Republicoftogo en titre. Les émissaires mandatés par la Cedeao pour aider au règlement de la crise politique qui secoue le Togo depuis un an sont attendus demain à Lomé, poursuit le site d’information qui annonce la présence de Jean-Claude Brou, le président de la Commission, et des représentants des deux facilitateurs (les présidents du Ghana et de Guinée).

« Le pouvoir décrète le recensement électoral, la CEDEAO s’annonce à Lomé », titre Togobreakingnews.

Attendus à Lomé cette semaine, les facilitateurs de la CEDEAO n’ont pas finalement effectué le déplacement qui aurait permis de clarifier la question de la Commission électorale et fixer pouvoir et opposition sur l’application des décisions de l’organisation communautaire, rappelle le site qui avait annoncé l’arrivée des présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé cette semaine auprès de leur homologue togolais à Lomé.

Mais en attendant, écrit-il, le Comité de suivi revient à Lomé dimanche pour évoquer l’exécution de la feuille de route. « Un retour qui s’annonce après que le gouvernement ait entériné jeudi en Conseil des ministres, les dates du recensement électoral », rappelle le site.

Selon le communiqué issu du Conseil des ministres, informe Togobreakingnews, le recensement électoral se tient dans la zone 1 du 1er au 8 octobre 2018, et se déroule du 17 au 25 octobre dans la zone 2. « Une confirmation du chronogramme annoncé il y a quelques jours par la CENI », conclut-il.

« La facilitation en difficulté : Condé manœuvre pour sauver Faure », écrit pour sa part, Icilomé. « Depuis le problème de la question de la feuille de route, les deux facilitateurs Nana Akufo-Addo et Alpha Condé n’arrivent pas à accorder leur violon sur les modalités de son application. Alors qu’il a été annoncé à plusieurs reprises que les deux présidents doivent se rendre à Lomé pour clarifier aux acteurs les différents points de la feuille de roule, le Guinéen préfère jouer à la montre », écrit le site.

Selon des sources concordantes dont fait référence le confrère, « il serait de connivence avec le pouvoir de Lomé pour torpiller la médiation de son homologue ghanéen qui ne semble pas être favorable au régime cinquantenaire ».

« Alors que le Ghanéen s’est mis à disposition pour se rendre à Lomé, son homologue de la Guinée avec qui il doit faire le voyage continue de jouer la montre. Histoire de permettre au régime RPT/UNIR de disposer de temps pour avancer dans son forcing électoral. Le comportement de Condé agace sérieusement le président ghanéen qui menace de jeter l’éponge. C’est d’ailleurs le souhait des gouvernants de Lomé qui ne supportent plus la médiation ghanéenne qui ne leur est pas favorable », poursuit-il.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here