La NNPC va étendre le West African Gas Pipeline vers la Côte d’Ivoire

158

Mercredi dernier, la NNPC, la société publique nigériane du pétrole, a annoncé que dans le cadre de la politique d’intégration énergétique ouest africaine, le gazoduc ouest africain, West African Gas Pipeline (WAGP), sera étendu du Ghana vers la Côte d’Ivoire. L’annonce a été faite lors d’une visite des autorités énergétiques ivoiriennes au Nigéria, dans le but de nouer un partenariat visant à favoriser un meilleur développement de l’industrie des hydrocarbures dans la région.

Selon Saidu Mohammed, le chef des opérations de la NNPC, l’extension du gazoduc vers la Côte d’Ivoire facilitera l’accès au gaz naturel dans la région et renforcera la capacité de production d’électricité de la Côte d’Ivoire.

Le pays envisage de devenir un important pôle de production d’électricité à partir du gaz naturel qu’il commercialisera ensuite à ses voisins. A cet effet, il accueillera un important terminal de regazéification de gaz naturel dont la construction démarrera pendant le second semestre de cette année. 

Le WAGP est géré par WAPCo, une coentreprise entre les secteurs privé et public du Nigéria, du Bénin, du Togo et du Ghana. Son objectif est de transporter du gaz produit au Nigéria à destination de la clientèle des autres pays de la région. Son actionnaire principal est Chevron avec une participation de 36,9% suivi de la NNPC (24,9%), Shell Overseas Holdings Ltd (17,9%), Takoradi Power Company Ltd (16,3%), la Société Togolaise de Gaz (2%) et le béninois BenGaz S.A. (2%).

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here