La LCT alerte les Togolais sur le virus TiL V présent dans le tilapia

646

Une maladie causée par le virus TiL V hautement contagieuse se propage chez les tilapia depuis le 26 mai dernier. L’information a été donnée la semaine dernière par le Système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR). La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) se saisit de ce cas et demande aux autorités togolaises de prendre des mesures idoines pour éviter ce virus sur le territoire national. Lisez !

Déclaration de la Ligue des consommateurs du Togo relative à la présence du virus TiL V hautement contagieux dans des tilapias

Le 02 juin dernier, le Système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a rendu public un communiqué dans lequel il faisait allusion au cas d’une maladie hautement contagieuse qui se propage actuellement depuis le 26 mai 2017 chez les tilapias sauvages et ceux d’élevage, l’un des poissons les plus consommés au monde.

Selon la FAO « l’épidémie devra être appréhendée avec soin et les pays important des tilapias devront prendre des mesures appropriées pour la gestion des risques tels que la multiplication des tests de diagnostics, le renforcement des certificats de santé, l’instauration de mesures de quarantaine et le développement de plans d’urgence ».

Le virus en question (TiLV) est confirmé dans cinq pays sur trois continents notamment la Colombie, l’Equateur, l’Egypte, Israël et la Thaïlande. Il n’est plus un secret de polichinelle pour personne que notre pays le Togo entretien des relations étroites avec au moins trois pays des cinq incriminés.

De ce fait, et vu la proportion de consommation des tilapias dans les besoins culinaires des consommateurs en termes de source de nourriture, d’emplois, de revenus domestiques et de revenus liés à l’importation, et ce, pour des millions de personnes, y compris les petits exploitants.

La Chine, l’Indonésie et l’Egypte sont les trois principaux producteurs aquacoles de tilapia, un poisson qui a de grandes chances de prospérer en Afrique subsaharienne et par conséquent au Togo.

La FAO estime que les pays devront lancer un programme de surveillance efficace afin de déterminer la présence ou l’absence du TiLV, l’étendue géographique de l’infection et identifier les facteurs de risque qui pourraient le favoriser.

Compte tenu de la forte probabilité de retrouver ces tilapias contaminés dans nos entrepôts, frigos et plats ; nuisibles à la santé des consommateurs, la Ligue des consommateurs du Togo lance par la présente ce cris pour que les autorités en charge du secteur de l’élevage prennent des mesures idoines pour organiser des actions de surveillances et de diagnostiques de tous les entrepôts contenant des tilapias dans le pays.

Elle invite les importateurs, les Ambassadeurs des pays concernés près le Togo tels que la Chine, la Thaïlande, l’Egypte et autre à jouer leur partition dans la lutte contre ce virus TiLV.

Pour finir, la Ligue invite les consommateurs à rester vigilant.

Pour le Conseil d’Administration

Le Président
Emmanuel SOGADJI

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here