La FTF frappe fort contre des arbitres corrompus

15

Le championnat national saison 2018-2019 a pris fin depuis trois mois. Mais à travers un relevé de décision de la FTF, la Commission de discipline de la FTF, a sévèrement sanctionné des officiels de matchs sur une période de 2 à 10 ans de toute activité relative au football pour corruption sur un match de championnat lors de la saison écoulée.

La Commission de discipline a condamné l’arbitre fédéral, Aboza KPANAKE, à 10 ans d’interdiction d’exercer toute activité relative au football pour corruption active sur le match de la 24e journée du championnat de première division disputée à Notsè le 7 avril 2019 entre Anges et ASKO (Association Sportive de la Kozah) et soldée par une victoire d’ASKO (1-0).

Les officiels du match, Adam BIYAO, premier arbitre assistant, écope de 8 ans d’interdiction, Kowou GNAMASSOU, deuxième assistant, s’est vu infliger 4 ans d’interdiction pour corruption passive. L’arbitre du match, Raouf OURO-BAGNA, s’en sort avec 2 ans d’interdiction d’exercer toute activité relative au football pour avoir couvert les actes de corruption.

En plus de ces sanctions, les quatre arbitres sont amendés à payer chacun la somme de 200.000 FCFA et la confiscation à la charge de Adam BIYAO des 50.000 FCFA ayant servi de base aux actes de corruption.

La question qui reste poser par le public sportif togolais est à quand la sanction des corrupteurs tant qu’on a reconnu les corrompus ?

A suivre !

F.K. / Csportsinfos

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here