La foule de militants se multiplie aux réunions hebdomadaires au siège du PNP

Ils étaient encore plusieurs centaines à répondre présents à la réunion du Parti national panafricain (PNP) le samedi 28 octobre dernier. Visiblement, l’incendie du siège du parti n’a rien enlevé à la détermination des militants.

Tout porte à croire que ceux qui ont incendié le siège du parti de Tikpi Atchadam ont plutôt fait de la publicité à cette formation politique. D’ailleurs, les multiples harcèlements dont fait l’objet ce parti de la part du régime contribue à son enracinement.

Samedi dernier, le nombre de personnes qui suivent les réunions hebdomadaires au siège a doublé. De nouvelles personnes ont adhéré au parti, selon les responsables.

Comme d’habitude, les premiers responsables du parti, au cours de la réunion, ont sensibilisé leurs militants sur les valeurs citoyennes et républicaines. C’est l’occasion aussi de les mobiliser pour les prochaines manifestations de rue pour réclamer, dans la non-violence, le retour à la constitution de 1992, le vote de la diaspora, la révision du cadre électoral, la libération des personnes arrêtées et détenues dans les prisons du pays, etc.

« Nous avons toujours manifesté dans le calme et la non-violence. C’est d’ailleurs ce que nos responsables nous demandent toutes les fois que nous nous rencontrons en ces genres d’occasion. Le PNP est parti de paix et de non-violence, contrairement à ce que ses détracteurs veulent faire croire à l’opinion », a confié un militant.

I.K

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.