La Direction des transports routiers créé une quittance de 25000 de FCFA pour la diligence

1916

Désormais, à la Direction des transports routiers du Togo, pour se faire traiter son dossier le plus rapidement possible, il faut s’acquitter d’abord d’une quittance de vingt-cinq (25.000) de FCFA.

C’est Delato Kokou Agbokpe, le directeur des transports routiers qui publie une note qui précise l’information. « Le directeur des transports routiers et ferroviaires porte à la connaissance des usagers que toute demande d’immatriculation qui nécessite d’être traitée diligemment doit désormais être accompagnée d’une quittance de vingt-cinq (25 000) F Cfa payable à la caisse de la DTRF. Le directeur vous remercie pour votre bonne compréhension », indique le communiqué. Cette décision qui fait des vagues a déjà pris effet depuis le 30 novembre 2018.

La rapidité contre paiement. Cela indigne au sein des usages de la route. Entre-temps, Delato Kokou Agbokpe annonçait lui-même avoir rendu le processus de traitement des dossiers souple avant de revenir avec sa quittance de vingt-cinq (25.000) pour la diligence. On voit là qu’il appartient aux usages de la route de payer pour éviter la lourdeur administrative.

Rappelons que le même directeur a été nommément cité dans l’affaire de la Société Togolaise de Plaque (SOTOPLA) qui a mis au chômage une partie de son personnel dans des conditions décriées dans l’opinion.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here