La course de NUBUEKE pour la libération des prisonniers politiques

106


Joseph Kokou Eza, Messenth Kokodoko, respectivement Vice-président et membre du Mouvement NUBUEKE et Assiba Biova Johnson, président du Regroupement des jeunes africains pour le démocratie et le développement (REJADD) et bien d’autres, continuent de croupir à la prison civile de Lomé, malgré la recommandation des facilitateurs du dialogue intertogolais qui ont demandé la libération sans conditions de tous les détenus.

Pour rappeler cela aux Facilitateurs, à la CEDEAO et au gouvernement togolais, le Mouvement NUBUEKE organise un footing ce dimanche 29 juillet à partir de 5 heures. Les responsables de ce mouvement veulent attirer l’attention de la communauté nationale et internationale, afin qu’elle mette la pression sur le gouvernement qui doit libérer ces « otages ».

Le mouvement NUBUEKE demande la fin des arrestations arbitraires des citoyens pour leur engagement pour un Togo libre.

Le footing commence au niveau d’Atikoumé pour prendre fin à la plage de Lomé. « Venons par ce geste simple témoigner notre solidarité à Joseph Eza, Messenth KOKODOKO, Assiba Johnson et à tous les détenus politiques par notre participation à ce footing citoyen », lit-on dans un message publié par le mouvement.

Selon les responsables, « Il revient aux opprimés de montrer là où ils ont mal. Et les gens nous écouterons à travers nos actions pour montrer qu’effectivement nous souffrons ».

I.K

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here