La Coalition des 14 a rencontré un Général de l’armée nigeriane à Lomé

1534

« C’est dans l’ordre normal des choses, nous poursuivons notre offensive diplomatique », a confirmé la Coordination des 14 partis de l’opposition au sujet d’une rencontre qui a eu lieu à l’Ambassade du Nigéria à Lomé entre l’opposition et un général de l’armée nigeriane.

Quand on connaît la position du chef de l’Etat de la première puissance économique du continent sur la crise au Togo, il y a bien de quoi se poser néanmoins de questions, même si au niveau de la coalition de l’opposition, on ne présente pas ces démarches sous un angle extraordinaire.

Devrait-on envisager une option à la sorte de celle de la Gambie ? Les situations ne sont pas exactement similaires, même si le dénominateur commun reste la lutte contre la conservation du pouvoir par un seul individu.

Le Nigeria estime que les problèmes d’alternance empiètent sur la capacité des populations en Afrique à se concentrer sur les questions de développement. Rappelons qu’une charte de la CEDEAO prescrit la limitation à deux (02) des mandats présidentiels dans la sous-région. Une charte à laquelle le président en exercice de l’institution Faure Gnassingbé ne veut pas adhérer.

Le fils du général Eyadema suce tranquillement son troisième mandat et met les bouchées doubles pour rempiler un quatrième avec un contrôle total sur toutes les institutions du pays.

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here