La CNDH célèbre la journée internationale des droits de l’homme à Atakpamé

La CNDH célèbre la journée internationale des droits de l’homme à Atakpamé

Une délégation de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) séjourne dans la ville aux mille collines pour commémorer la Journée internationale des droits de l’homme (JIDH).

L’équipe arrivée hier jeudi à Atakapmé, est composée des Commissaires Sanvee Ohini, Atitso Afi, Assih-Aissah Ashira, Dosseh Sohey, Kodaga Wéngbama, et Bessi-Kama Lidi, ainsi qu’une partie du personnel de l’institution.

Ce 9 décembre, le Commissaire Atitso Afi, présidente de la sous-commission promotion et protection a animé une émission sur une radio de la place. Elle a porté sur la Journée internationale des droits de l’homme, la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) signée le 10 décembre 1948 à Paris et la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP).

Ce mardi 10 décembre donc, la CNDH célèbre la JIDH par une série d’activités. D’abord une séance de sensibilisation au profit des étudiants de l’Ecole Normale supérieure (ENS). Elle a été précédée d’une journée portes ouvertes à l’antenne de la CNDH d’Atakpamé. Se déroule, actuellement, un atelier sur le Mécanisme National de Prévention de la torture (MNP) dont les travaux viennent d’être lancés.

Mme Atitso rappelle qu’en termes de compétence de la CNDH, « toute personne qui s’estime victime de violation des droits de l’Homme peut saisir la Commission, ainsi qu’une tierce personne ou une organisation de la société civile ».

Cette institution de défense et de promotion des droits humains, ajoute-t-elle, n’est compétente que pour des affaires qui opposent un individu à une administration. Les autres cas sont réglés par l’administration judiciaire.

A.H.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.