La Cedeao désigne Muhammadu Buhari pour superviser la lutte contre le Covid-19

La Cedeao désigne Muhammadu Buhari pour superviser la lutte contre le Covid-19

(Togo Officiel) – Réunie jeudi par visioconférence en un sommet extraordinaire presque exclusivement consacré au Covid-19, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cedeao a nommé le Président nigérian Muhammadu Buhari comme « Champion » de la sous-région en vue de coordonner la riposte et le processus d’éradication de la maladie.

Le leader nigérian prend ainsi la tête d’une Task Force de haut niveau dont la principale mission sera d’œuvrer à la mutualisation des efforts dans l’espace communautaire en vue de venir à bout de ce fléau. Il supervisera également les comités ministériels de coordination sur la santé, les finances et les transports qui ont été mis en place dans la foulée.

CHEF

D’autres grandes décisions ont été prises à l’issue de cette réunion, qui a enregistré la participation du n°1 togolais Faure Essozimna Gnassingbé. Concernant la lutte contre le Covid-19, Etats membres ont été invités à apporter leur contribution au Fonds de solidarité de l’UA et à renforcer la coopération entre le CDC et l’OOAS en vue de rendre plus efficaces les appuis aux Etats membres de la Cedeao ; la coopération inter-Etats en matière de recherche, de formation et d’échanges d’expériences dans le domaine sanitaire devra être renforcée, de même que la fourniture quotidienne à l’OOAS des informations épidémiologiques.

Les leaders ouest-africains ont également décidé d’un accroissement des tests de dépistage et de prise en charge des cas suspects, ainsi que d’une intensification de la sensibilisation des populations aux dangers du Covid-19 et à la nécessité d’un changement de comportement afin de contenir la propagation et rompre la chaîne de transmission de la maladie. Des corridors de transports humanitaires seront aménagés pour le personnel médical et les autres agents impliqués dans la lutte, afin de faciliter l’acheminement du personnel, de l’équipement et du matériel nécessaires. Les Etats poursuivront dans le même temps la mise en place des mesures humanitaires et palliatives destinées à fournir une aide aux populations, notamment par la distribution de denrées alimentaires et l’octroi d’une aide financière aux populations les plus démunies, comme c’est le cas au Togo avec le Programme Novissi.

Conformément aux recommandations faites en 2014 lors de la survenue d’Ebola, les leaders veilleront à allouer au moins 15% de leur budget annuel au renforcement de leurs systèmes de soins de santé. Enfin, quant à la levée des mesures mises en place pour protéger les populations, une évaluation minutieuse de la situation sera effectuée, en procédant au cas par cas, avant toute décision.

Sur le plan économique, un plan de riposte sera élaboré par les 15 pays, prenant en compte la lutte actuelle et un plan de relance. Des bons et obligations de long terme du Trésor seront émis pour financer les besoins critiques en investissement pour soutenir le secteur privé et relancer les économies, tout comme le déploiement au niveau des Banques centrales d’outils, moyens et liquidités importants pour soutenir le secteur financier et les microfinances appuyant le secteur informel. Des appuis seront également mis en place pour soutenir les secteurs sociaux (éducation, santé, accès à internet) et les couches sociales les plus défavorisées, et des mesures urgentes seront mises en œuvre pour soutenir la production locale de consommation.

Un Programme de soutien au secteur de la fabrication des produits pharmaceutiques et des équipements de protection sanitaire sera mis en place dans cette optique et les restrictions ne seront pas imposées aux importations en provenance des autres pays de la CEDEAO, notamment en ce qui concerne les biens de première nécessité.

Sur le Plan international, la Cedeao lancera un appel à la Communauté internationale pour la mobilisation de ressources additionnelles et apportera également son soutien à l’initiative de l’Union Africaine de renégociation pour l’annulation et la restructuration des dettes (publique et privée) des pays du continent.

Notons par ailleurs que la Conférence a officiellement reconnu au cours des travaux, Umaro Sissoco Embaló comme nouveau président élu de la Guinée Bissau.

Plus de 6 000 cas confirmés de Covid-19 ont été recensés dans l’espace Cedeao.

Lire aussi:

Le Chef de l’Etat prend part au sommet par visioconférence de la Cedeao sur le Covid-19

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.