La CCIT veut renforcer l’axe Lomé-Ouagadougou

La CCIT veut renforcer l’axe Lomé-Ouagadougou

(Togo Officiel) – La Chambre du commerce et d’industrie du Togo (CCIT) veut participer au renforcement des échanges commerciaux entre le Burkina et le Togo. L’institution a tenu à cet effet, mercredi, une rencontre avec ses partenaires techniques et financiers afin d’évaluer les besoins des commerçants exerçant sur l’axe Lomé-Ouaga.

Il s’est ainsi agi pour les responsables de se pencher sur les défis auxquels sont confrontés les commerçants et autres acteurs économiques, le long de cet axe routier de près de 1000 km. Les actions envisagées, à l’endroit des commerçants, notamment, vont de l’intervention au niveau des postes de contrôle, au renforcement en capacité pour une meilleure gestion de leur commerce, tel que le précise la CCIT. A terme, il s’agit non seulement de rendre plus fluides les échanges transfrontaliers entre le Burkina Faso et le Togo, mais aussi de tripler les échanges commerciaux intra-africains, à l’horizon 2025.

Cette approche s’intègre au programme régional de facilitation des transports et de transit inter-Etats au sein de l’espace communautaire, qui entre dans sa phase opérationnelle.

Par ailleurs, l’amélioration de l’axe Lomé Ouagadougou va dans la droite ligne du renforcement des relations bilatérales entre le Togo et le Burkina-Faso.

Lire aussi

Le Port Autonome de Lomé veut optimiser ses prestations avec le Burkina

Le Togo s’ouvre à la sous-région

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.