La C14 en pleine mutation pour une nouvelle phase de la lutte

1137


Dans quelques jours, la Coalition des 14 partis de l’opposition sera disloquée au profit d’un grand « Mouvement Citoyen » regroupant non seulement les partis membres de la C14, mais aussi les religieux et les organisations de la société civile. En tout cas, c’est qu’a fait savoir Nathaniel Olympio, président du « Parti des Togolais », dans une interview accordée ce lundi matin à nos confrères de la radio Pyramide FM.

La Coalition des 14 de l’opposition créée au lendemain des événements du 19 août 2017, vit peut-être ses dernières heures. Elle est en pleine mutation.

Après un an et demi de lutte acharnée contre le régime de Faure Gnassingbé pour exiger, entre autres, la mise en œuvre des réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson et ses collègues de la C14 veulent adopter une nouvelle stratégie pour faire pression sur le pouvoir de Lomé.

Il s’agit de créer un « Grand Mouvement Citoyen » qui devrait prendre le relai et poursuivre la lutte jusqu’en 2020. Selon Nathaniel Olympio, ce grand mouvement citoyen sera ouvert à toutes les forces vives de la nation pour qui l’alternance au sommet de l’Etat est plus qu’une nécessité.

« La lutte que les Togolais mènent ne relève que des efforts que les Togolais vont fournir. Nous allons adapter notre lutte à l’expérience que nous avons acquise. L’un des premiers enseignements que nous avons tiré à la C14 de toute cette expérience, c’est qu’il y a nécessité de mettre en place un grand mouvement citoyen qui va au-delà des partis politiques, qui va au-delà de la société civile, qui va au-delà des religieux, qui va au-delà des forces vives de la nation », a souligné le président du Parti des Togolais.

Pour ce responsable de la C14, ce grand mouvement citoyen « va déterminer une nouvelle phase de la lutte ». « A la veille des législatives du 20 décembre, toutes ses forces vives, tous ces religieux, nous nous sommes exprimés de la même voix. Cela veut dire que nous avons compris qu’il faut aller dans le même sens et nous avons les mêmes objectifs : l’alternance à la tête de l’Etat », a-t-il poursuivi.

Notons que la C14 organise ce 12 janvier une grande manifestation sur toute l’étendue du territoire national pour exiger le retour aux fondamentaux de la Constitution du 14 octobre 1992, les réformes institutionnelles, la révision du cadre électoral y compris le vote des Togolais de la diaspora, la libération des manifestants et acteurs de la société civile arrêtés dans l’exercice de leur droit constitutionnel et la levée de l’état de siège de fait des villes de Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Kara et des quartiers de Lomé, l’arrêt immédiat des rafles dans les quartiers de Lomé et sur toute l’étendue du territoire et le retour des réfugiés et des déplacés y compris le président national du PNP, Tikpi Atchadam.

Godfrey Akpa

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here