La BOAD apporte à un appui global de 9,4 milliards de FCFA au profit des projets au Burkina Faso et au Togo

156

La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a conjointement avec la Banque d’Investissement et de Développement de la Communauté (BIDC) ouest-africaine, apporté un appui de 4,4 milliards de FCFA au projet de construction de la route qui reliera Lomé à Ouagadougou, les capitales respectives du Togo et du Burkina Faso.

Ces ressources soutiendront les travaux d’aménagements connexes et la mise en œuvre des mesures de facilitation du transport routier, prévues dans le plan d’investissement du secteur des transports dans le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), initié par le gouvernement togolais.

Par ailleurs, le ministère Burkinabè de l’eau, a indiqué que la Banque Ouest-Africaine de Développement débloquera près de 5 milliards de FCFA au profit de la première phase du Projet de restauration, protection et valorisation du Lac Bam, situé dans la région du Centre Nord du Burkina-Faso. Ces fonds seront affectés à l’aménagement et l’équipement de deux périmètres à l’aval du seuil d’environ 240 hectares et de huit périmètres à l’amont du seuil d’environ 282 hectares nets irrigués.

L’impact de cet appui est réel, car le Lac Bam est considéré comme la plus grande retenue naturelle d’eau du Burkina Faso, et constitue la première source de revenus pour de nombreux ménages de cette région qui dispose d’un riche potentiel hydro-agricole et aurifère.

La BOAD, est l’institution commune de financement des Etats de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Elle a pour mission de promouvoir le développement équilibré de ses pays membres que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo et de réaliser l’intégration économique de l’Afrique de l’Ouest. En 2015 et 2016, elle a accordé dans le cadre de son déploiement, des financements à des projets pour un montant de 401,4 milliards de FCFA. 

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here