La Banque islamique de développement va financer 100 000 opérations de la cataracte dans 12 pays africains dont le Togo

18

(Togo Officiel) – La Banque islamique de développement (BID) se prépare à financer plus de 100 000 chirurgies de la cataracte et à fournir des lunettes à un million d’enfants en Afrique, a annoncé lundi la direction de l’International Islamic Trade Finance Corporation, une entité autonome de la BID créée pour améliorer les conditions économiques des populations du monde musulman.

Le Burkina Faso, le Tchad, les Comores, la Côte d’Ivoire, Djibouti, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie, le Mali, le Mozambique, le Niger et le Togo sont les 12 pays africains concernés.

Lors d’une réunion de coordination pour la lutte contre la cécité à Istanbul lundi, le directeur général du fonds de 30 millions $, Waleed al-Wohaib, a déclaré qu’environ 33 millions de personnes en Afrique souffrent de déficience visuelle. Selon lui, environ 75% des cas peuvent être prévenus ou traités, en particulier ceux liés à la cataracte.

De ce fait, la BID a lancé en 2008, l’Alliance pour la Lutte Contre la Cécité Evitable dans le cadre du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID). Cette initiative, pour sa première phase, a permis de fournir des soins ophtalmologiques à près de 250 millions de personnes entre 2008 et 2015.

Parmi les objectifs les plus importants de la deuxième phase, la BID table sur plus de 100 000 chirurgies de la cataracte, fournissant à un million d’enfants des verres médicaux, établissant six centres de santé, trois centres de formation, tout en formant ou mobilisant 90 ophtalmologistes et des infirmières dans 12 pays africains, selon le responsable arabe.

Trouble de la vision qui survient lorsque le cristallin, situé derrière la pupille, perd de sa transparence, la cataracte nécessite environ 75 $ pour son opération.

 

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here