La bande à Aboudou Assouma avalise les chiffres falsifiés par la CENI et proroge pour la minorité le permis de piller, d’emprisonner et de tuer

Du côté de la cour constitutionnelle aux ordres, le miracle n’aura pas eu lieu. Mais il y avait peu d’espoir que Monsieur Assouma, après avoir, plusieurs décennies durant, pour son ventre, enterré sa dignité et rampé sous les culottes de la famille et du régime Gnassingbé, revienne à de meilleurs sentiments pour enfin dire le droit. On ne devient pas tout à coup héros, si à la place du coeur, il y a une pierre. Et ceci vaut également pour tous ces magistrats, pour la plupart grands-pères de famille, qui ont souillé par leur comportement, ce métier noble et respectable que devrait être celui du défenseur de la veuve et de l’orphelin. Les Togolais sont-ils donc devenus fous pour voter à plus de 70% celui qui les fait emprisonner pour un oui ou pour un non? Celui qui privatise et tribalise l’armée nationale pou-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.