Kofi Yamgnane fustige la ‘plaisanterie macabre’ de Faure Gnassingbé

213

Cela fait 54 mois de détention à titre préventif et sans jugement dans la scabreuse affaire d’incendies des grands marchés de Lomé et de Kara depuis janvier 2013. Bien qu’aucune preuve n’ait été en définitive fournie, le régime de Faure Gnassingbé persiste et prive de liberté, plusieurs compatriotes à travers le territoire. Kofi Yamgnane rebondit sur l’affaire.

À l’heure qu’il est, aujourd’hui en juin 2017, soit 54 mois après, ils sont toujours incarcérés dans plusieurs maisons d’arrêt du pays, à titre préventif, dit le régime mafieux togolais, sans aucune inculpation et sans aucun jugement ! écrit l’ancien maire de Saint-Coulitz (France).

Retenir en prison des compatriotes en prison sans aucune preuve traduit selon Kofi Yamgnane, les dérives d’un régime dictatorial autoproclamé démocratie apaisée.

Une situation jugée scandaleuse, à laquelle l’homme de Bassar recommande au cercle de Faure Gnassingbé de remédier à cette affaire en libérant tous les détenus.

A Faure Gnassingbé spécifiquement, Kofi Yamgnane conseille de mettre fin à la souffrance et à la privation de liberté de nos compatriotes car, dit-il au jeune « despote », Votre macabre plaisanterie n’a que trop duré!

A. Lemou

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here