Koffi Yamgnane regrette la suspension des manifestations de rue 7 avril 2018

69

Koffi Yamgnane regrette la suspension des manifestations de rue                                                                             7 avril 2018

Par Serge Lemask, togo-online.co.uk

Pour donner une chance au dialogue, la coalition de l’opposition et le gouvernement togolais ont convenu de la suspension des manifestations de rue jusqu’à nouvel ordre. Mais force est de constater que le dialogue est interrompu, les régions de Mango, Bafilo, Sokodé toujours sous occupation militaire, les arrestations, les humiliations, les tortures, les disparitions continuent. Pour Koffi Yamgnane, Président de Sursaut-Togo, il est temps pour la coalition de se ressaisir et de reprendre immédiatement les marches doivent reprendre. « Aucun membre de la C14 ne doit devenir complice de la démobilisation du peuple togolais », conseille t-il à la coalition tout en appelant Faure Gnassingbé à la démission. Lisez plutôt !

Mes chers compatriotes,

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

À l’initiative du PNP rejoint par 13 autres formations politiques de notre pays, vous vous êtes levés en masse à travers tout le Togo, pour demander davantage de liberté, davantage à manger, davantage à étancher votre soif d’eau et de dignité, à mieux vous soigner, de meilleures conditions pour scolariser vos enfants, la fin des violences militaires, de l’injustice et de l’arbitraire…
Votre cri s’est concentré en 5 slogans que vous avez scandés à l’unisson depuis le 19 août 2017, à savoir :

 « Retour à la Constitution de 1992 !»
 « 50 ans de pouvoir exercé par la même famille, ça suffit !»
 « Libération des manifestants arrêtés et de tous les détenus politiques !»
 « Démission de Faure Gnassingbé !»
 « Droit de vote et d’éligibilité pour la diaspora !»

Il s’agit avant tout de passer de l’obscurantisme à la lumière, de la misère au mieux-être, de la dictature à la démocratie. Cette demande est légitime et c’est pourquoi elle a rassemblé tant de Togolais, depuis Cinkassé jusqu’à Sanvee Kondji. Voilà que soudainement, on sent comme un flottement dans la lutte : bien que vous ayez, pour votre part, respecté votre engagement de suspendre les marches et manifestations pendant que se déroule le dialogue, le pouvoir, quant à lui, n’a respecté aucun de ses engagements. Le dialogue est interrompu. Les régions de Mango, Bafilo, Sokodé sont toujours sous occupation militaire ; les arrestations, les humiliations, les tortures, les disparitions…continuent.

Il est donc temps de vous ressaisir : les marches doivent reprendre immédiatement. Aucun membre de la C14 ne doit devenir complice de la démobilisation du peuple togolais.
Aucun membre de la C14 ne doit devenir un frein à la responsabilité prise collectivement devant le peuple togolais, à savoir arracher la transition sans Faure.

J’appelle personnellement chacun des membres de la C14 à faire preuve d’unité, de maturité et de responsabilité. Personne ne doit se rendre complice de capitulation en rase campagne et encore moins de trahison. Nous n’avons jamais été aussi près du but : alors ressaisissons-nous et rappelons le peuple togolais dans la rue : c’est sa seule arme pour la conquête de sa liberté et de sa dignité, face à l’armada du RPT/UNIR !
FAURE DÉMISSION IMMÉDIATE !
Kofi Yamgnane.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here