Kenya: suicide d’une écolière humiliée à cause de ses règles

Jackline Chepngeno, 14 ans, élève à l’école primaire Kabiangek à l’ouest de Nairobi, s’est donnée la mort le vendredi 6 septembre 2019.

L ’adolescente de Standard Six a eu ses règles pour la première fois ce jour là. Sans aucune expérience ni information sur le sujet, elle ne parvenait pas à garder la concentration sur le cours dispensé, expliquent les médias kenyans.

Elle a ainsi attiré l’attention de son enseignante qui au lieu de lui prodiguer des conseils, l’a mise à la porte, arguant que la jeune fille est « sale ». Une humiliation que dénonce Beatrice Koech, la maman de Jackeline.

«Elle n’avait rien à utiliser comme protection. Quand le sang a taché ses vêtements, on lui a dit de quitter la salle de classe et de se tenir dehors », a-t-elle déclaré.

Une fois rentrée à la maison, Jackeline a raconté sa mésaventure à sa mère avant d’aller puiser de l’eau.
C’est à la source qu’elle a été submergée par la honte et a décidé de se suicider.

Le cas a été signalé à la police qui n’a pas bougé d’un petit doigt, ce qui a poussé les parents endeuillés et leurs amis à organiser une manifestation devant l’école hier mardi. La police arrivée sur les lieux a dit avoir ouvert une enquête.

Les données de l’Unicef montrent qu’une fille africaine sur 10 manque l’école à cause de ses règles, d’où l’importance de mettre des serviettes hygiéniques à disposition dans les écoles.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.