Kenya: suicide d’une écolière humiliée à cause de ses règles

26

Jackline Chepngeno, 14 ans, élève à l’école primaire Kabiangek à l’ouest de Nairobi, s’est donnée la mort le vendredi 6 septembre 2019.

L ’adolescente de Standard Six a eu ses règles pour la première fois ce jour là. Sans aucune expérience ni information sur le sujet, elle ne parvenait pas à garder la concentration sur le cours dispensé, expliquent les médias kenyans.

Elle a ainsi attiré l’attention de son enseignante qui au lieu de lui prodiguer des conseils, l’a mise à la porte, arguant que la jeune fille est « sale ». Une humiliation que dénonce Beatrice Koech, la maman de Jackeline.

«Elle n’avait rien à utiliser comme protection. Quand le sang a taché ses vêtements, on lui a dit de quitter la salle de classe et de se tenir dehors », a-t-elle déclaré.

Une fois rentrée à la maison, Jackeline a raconté sa mésaventure à sa mère avant d’aller puiser de l’eau.
C’est à la source qu’elle a été submergée par la honte et a décidé de se suicider.

Le cas a été signalé à la police qui n’a pas bougé d’un petit doigt, ce qui a poussé les parents endeuillés et leurs amis à organiser une manifestation devant l’école hier mardi. La police arrivée sur les lieux a dit avoir ouvert une enquête.

Les données de l’Unicef montrent qu’une fille africaine sur 10 manque l’école à cause de ses règles, d’où l’importance de mettre des serviettes hygiéniques à disposition dans les écoles.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here