Kara enfonce le clou planté par Dapaong contre Cina Lawson

482
Kara enfonce le clou planté par Dapaong contre Cina Lawson

Si à Dapaong (611 km au nord de Lomé), les agents de Togo Telecom et de Togocel pensent que la seule solution au problème qu’ils rencontrent, se trouve dans la démission de leur ministre de tutelle, Cina Lawson, à Kara (420 km au nord de Lomé), on pense qu’il n’y a plus de temps à perdre pour arrêter la ministre dans son élan unilatéral de transformation des deux (2) entités de télécommunications.

Cette position a été affirmée ce jeudi au Service régional des télécommunications de la Kozah (SRTK), par des agents mécontents.

« Les agents à Kara ont franchi l’étape de demander la démission de la ministre, ils voudraient descendre sur Lomé pour venir lui dire de libérer le plancher afin que le poste soit confié à quelqu’un d’autre d’indiqué, suffisamment qualifié et enclin à défendre les intérêts de l’Etat togolais », a confié à Global Actu, Aminou Mouhamad Bacharou, secrétaire général du Syndicat des agents de Togo Telecom (SAT).

« Ils nous ont dit que l’heure des paroles est passée, il faut venir aux actions, il voulaient descendre illico presto sur Lomé pour exprimer notre désaccord à la ministre et lui dire que tel qu’elle est embourbée dans cette situation, elle est disqualifiée pour être notre ministre, au risque de voir le peuple togolais se redresser contre elle », a-t-il ajouté.

Pour les responsables syndicaux, cette étape de Kara qui met fin à la campagne de restitution, d’échanges avec les agents de Togo Telecom et de Togocel a été exceptionnelle.

Ce vendredi après-midi, la ministre, sur sa demande, va discuter avec les responsables syndicaux. Ceux-ci disent qu’ils iront écouter ce que la ministre a à leur dire. Néanmoins, un résumé de tout ce qu’il s’est passé dans les différents endroits du Togo lui sera fait. « Et c’est à elle de tirer les conséquences », a relevé M. Bacharou.

Les syndicats de Togo Telecom et les comités de délégués de Togocel reprochent à la ministre des Postes et de l’économie numérique, Cina Lawson d’avoir opté pour une transformation unilatérale des deux (2) sociétés d’Etat par le biais de cabinets étrangers dont personne ne connaît les tenants et les aboutissants et au détriment des recommandations du Comité de coordination qu’elle avait mis en place.

Les agents des deux sociétés ne sont pas d’accord avec la cession de la licence 4G à une société étrangère à 200 millions de francs CFA alors qu’il y a quelques années, elle cédait la 3G à Togocel à 20 milliards de francs CFA.

On lui reproche aussi de vouloir sacrifier la grande partie des agents de ces sociétés d’Etat sur l’autel de cette transformation unilatérale.

www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here