Journée/Recueillement : Circulation fluide, beaucoup de boutiques fermées… à Lomé

155

Circulation fluide, beaucoup de boutiques fermées (notamment au centre-ville) etc… : c’est le constat fait ce vendredi à Lomé, suite à l’appel à une journée de « recueillement et de prières » décrétée par le Combat pour l’alternance politique (CAP 2015) et le Parti national panafricain (PNP) en « hommage » aux victimes des manifestations du 19 août.

 

Les marchés et les banques ont ouvert, mais pas d’affluence. Au grand marché, plusieurs commerçantes et commerçants sont restés chez eux.

 

« Nous sommes très satisfaits, car l’appel à la journée de recueillement et de prières est très largement suivi à Lomé et dans certaines villes du pays », a déclaré Eric Dupuy, responsable à la communication de CAP2015 (5 partis d’opposition).

 

Pour Gilbert Bawara, ministre de la fonction publique, la situation « est liée aux actes d’intimidations, de terreur et de menaces des organisateurs de cette journée +Togo Mort+. Certains commerçants ont peur d’exposer leurs marchandises aux actes de vandalisme ».

 

« Mais tout le monde a constaté que l’administration et les services publics ont fonctionné normalement : pas de perturbation ou d’absence remarquable », a-t-il précisé, dénonçant au passage un « atteinte à la liberté » des commerçants et commerçantes.

 

En début d’après-midi, plusieurs responsables de l’opposition dont ceux du CAP 2015, du Groupe des six et du PNP, ont assisté à une messe à l’Eglise Christo Resorto de Hedzranawoé en mémoire des victimes.

 

Des leaders d’autres partis politiques de l’opposition étaient aussi présents.

 

« Nous sommes venus accomplir le devoir de souvenir, à ceux-là qui sont morts samedi dernier à Sokodé. Et c’est un souvenir qui doit nous galvaniser pour la suite la lutte », a déclaré M.Fabre.

 

Les manifestations du 19 août ont fait deux morts à Sokodé, dont un par balle, selon un bilan officiel. Au total 57 forces de l’ordre ont été blessées.

 

Du côté des manifestants, 20 blessés ont été enregistrés, ainsi que des dégâts matériels, selon le bilan officiel.

 

Soixante six personnes sont placées sous mandat de dépôt.

 

Ces partis politiques de l’opposition exigent notamment les réformes politiques et le vote des togolais de la diaspora. FIN

 

Junior AUREL

 
source : savoir news
 

TogoActualité.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here