Jean Kissi interpelle le gouvernement sur les conditions d’installation d’une nouvelle cimenterie dans Yoto et Vo

65

Jean Kissi interpelle le gouvernement sur les conditions d’installation d’une nouvelle cimenterie dans Yoto et VoLe député du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) Jean Kissi dans une lettre a interpellé les ministres des Mines et de l’Économie sur les conditions d’installation d’une cimenterie au Togo. Cette interpellation intervient suite à des plaintes des populations des préfectures de Vo et de Yoto relatives à leur délocalisation pour des raisons d’exploitation de phosphate.

Selon le député Jean Kissi, ils (ndlr, députés de Vo et de Yoto) ont été « sollicités pour aider à faire aboutir une saisine que le collectif des populations de Bado a adressée aux autorités nationales et locales à propos des conditions d’installation d’une nouvelle société d’exploitation de ciment dénommée CIMAF dans la localité ».

Dans son courrier, M. Kissi a soulevé plusieurs interrogations. Entre autres, « quelle est la proportion des terrains destinés à la relocalisation et aux réserves agricoles des populations par rapport aux parcelles retirées pour l’exploitation de la nouvelle cimenterie en cours d’installation dans les préfectures de Vo et Yoto ? », « quel est le prix au mètre carré (communément appelé trimestre) pratiqué en moyenne dans l’espace CEDEAO et quel est le prix pratiqué au Togo ? », « quels sont les documents administratifs qu’une société minière doit obtenir du gouvernement et des autorités locales avant toute occupation ».

Toutes ces interrogations sont restées sans suite depuis le 6 juillet que le courrier a été adressé, précise ce dernier qui ne cherche qu’à tirer sur la sonnette au regard de la « précarité et la misère dans lesquelles sont plongées les populations des localités abritant les mines et afin d’y trouver des solutions idoines ».

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here