Je ne suis pas du style où on va me contraindre – Guillaume Soro

C’est un Guillaume Soro très en verve qui était face à des internautes venus échanger avec lui après que ce dernier ait eu un million de fans sur sa page Facebook Search Facebook et 500000 sur son compte Twitter.

Répondant aux questions de ses invités, il a expliqué les raisons qui l’ont poussé à être présent sur les réseaux sociaux.

Contrairement à ce que peuvent penser ses détracteurs, le président de l’Assemblée Nationale a soutenu que, on ne peut pas aujourd’hui prétendre diriger des gens sans connaitre leur langage.

« Si on veut cultiver une proximité avec la jeunesse, si on veut parler à la jeunesse de notre pays c’est sur Facebook Search Facebook elle se trouve. Tu prétends diriger des gens et tu ne connais même pas leur langage », a-t-il indiqué, avant de poursuivre. « Je n’ai pas dit que je suis populaire. Si j’ai un million de fans sur Facebook, ça fait mal à qui ? » a-t-il interrogé.

Celui qui pourrait représenter une menace pour un éventuel 3eme mandat de Ouattara, revenant sur les injures de certains dont, à l’image des personnalités politiques en général, il est victime sur les réseaux sociaux, a fait observer qu’il n’est pas un homme qu’on peut contraindre.

« Je ne suis pas du style où on va me contraindre », a-t-il fait observer, puis d’ajouter. « Quand vous travaillez avec quelqu’un, quelques fois vous n’avez pas envie de le blesser, de le chahuter. Vous lui dites ce qu’il veut entendre. Quand je vais sur les réseaux sociaux c’est pour savoir avec exactitude l’état de l’opinion en l’instant où je suis. Les réseaux sociaux ont changé la gouvernance dans le monde. N’injuriez pas sur internet (…) approchez ceux qui vous insultent», a-t-il exhorté.

CamerounWeb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.