Interview exclusive/Prof Robert Dussey : « Nos compatriotes de la diaspora sont une mine d’or »

70
Interview exclusive/Prof Robert Dussey : « Nos compatriotes de la diaspora sont une mine d’or »
Prof Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur

Lundi à Lomé, le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, Prof. Robert Dussey, a présenté la feuille de route du gouvernement pour les Togolais de l’extérieur. Ce projet, selon le chef de la diplomatie togolaise, vise à créer des conditions d’une implication plus inclusive des ressortissants togolais à l’oeuvre de la construction nationale. Dans une interview exclusive accordée à la Rédaction d’iciLome.com, le ministre Robert Dussey revient en détails sur la quintessence de cette feuille de route. Lecture!

iciLome.com : Monsieur le ministre, lundi vous avez lancé une feuille de route pour les Togolais de l’extérieur. Et selon vous, cette feuille de route permettra d’assurer une meilleure organisation de la diaspora togolaise en vue de sa participation au développement national. Dites-nous, pourquoi ce regain d’intérêt du gouvernement à l’égard des ressortissants togolais ?

Prof Robert Dussey : Vous savez que ce n’est pas la première fois que le gouvernement organise une telle initiative à l’intention des Togolais de la diaspora. C’est depuis 2005 que le gouvernement a affiché sa volonté d’encourager la diaspora togolaise dans le cadre du développement du pays. Aujourd’hui, nous sommes en 2019, soit 14 ans après, et plusieurs activités ont été déroulées dans ce sens.

N’oubliez pas que les Togolais de la diaspora représentent, en termes de chiffre, près de 2 000 000 de personnes. Ils sont en Europe, en Amérique du Nord, etc. Mais la majorité de nos ressortissants se retrouve en Afrique. Ils sont au moins plus d’un million. Donc détrompez-vous. Ne pensez pas que les Togolais de l’extérieur vivent seulement en Occident. 80 % de nos compatriotes vivent sur le continent africain, particulièrement dans la sous-région ouest africaine.

En 2017, la contribution de la diaspora est estimée à 430 000 000 de dollars US. Mais nous avons effectué une étude qui nous démontre que sur cette somme, c’est à peu près 8 à 10% qui va vers un investissement, les 90% restant, c’est beaucoup plus pour assister les parents, aider les frères et sœurs.

Donc nous nous disons au niveau du gouvernement que même si c’est 2% ou c’est 10%, vu qu’aujourd’hui le gouvernement a un Programme national de développement (PND) que le Président de la République, M. Faure Gnassingbé a présenté le mois passé, nous pourrons soutenir cet investissement de la diaspora qui représente à peine 10% de tout ce qu’ils envoient.

Pensez-vous que les investissements des Togolais de l’extérieur puissent contribuer vraiment au développement du pays ?

Oui, parce que certains de nos compatriotes de la diaspora ont des projets réels d’investissement sur le Togo. Et cet investissement-là, c’est possible de le réaliser. C’est pourquoi nous pensons qu’avec notre feuille de route dont l’activité phare est le Forum économique des Togolais de l’extérieur (FETEX), la contribution de la diaspora pour le Togo sera une contribution beaucoup plus palpable qu’on peut voir. Au cours de ce forum, nous allons discuter avec nos frères et sœurs de la diaspora, les encourager, les encadrer à ce que leurs projets puissent apporter quelque chose au développement de notre pays. Et ce, au grand bonheur de nos populations.

Avez-vous prévu de solliciter la diaspora togolaise à contribuer aux grands axes stratégiques du PND ?

Vous savez que le PND atteint aujourd’hui une contribution de 65% de l’extérieur. Quand on dit extérieur, c’est à la fois le secteur privé local, le secteur privé extérieur, la contribution de la diaspora togolaise à ce programme. Aujourd’hui, toutes les dispositions sont prises pour encourager les Togolais de la diaspora à investir au Togo. Donc nous avons un Programme national de développement (PND) qui est connu, les trois axes de notre feuille de route sont connus, il appartient maintenant à nos compatriotes togolais de la diaspora de venir à Lomé avec leurs projets. Et c’est pourquoi il y a le forum économique des Togolais de l’extérieur.

Au cours de ce forum, ils vont venir présenter ces projets, nous allons les orienter avec des équipes techniques et voir comment leurs projets peuvent apporter un résultat réel pour faire sortir les populations togolaises de la pauvreté.

Nos compatriotes de la diaspora sont une mine d’or. Et ils ont surtout envie de rentrer au pays. Donc nous ne devons pas, avec tous les investissements qu’ils font, les laisser à l’extérieur. Ce que nous souhaitons, c’est que les Togolais de la diaspora viennent avec des projets concrets. Nous sortons totalement de la théorie et des discours, nous voulons des projets concrets. Ce qui est avantageux, c’est qu’aujourd’hui nous avons un environnement des affaires qui est très apprécié au niveau africain. Et nous voulons mettre cet environnement des affaires à disposition de nos compatriotes qui, parfois, ne sont pas bien informés.

Ce n’est pas forcement de leur faute, c’est surtout un manque d’information de la part du gouvernement. Mais aujourd’hui, le gouvernement a la volonté de donner des informations, de faciliter le retour de nos compatriotes au Togo, et surtout s’ils veulent investir ou rentrer dans un cadre du développement communautaire.

Il y a également d’autres Togolais de la diaspora qui ont des projets de développement de leur communauté, mais faute de moyen, ils n’arrivent pas à les concrétiser. Mais s’il advient que ces derniers ont des partenaires qui veulent les aider, ces partenaires seront les bienvenus au pays.

En fait, l’objectif de cette feuille de route, c’est d’encourager nos frères et sœurs de la diaspora qui sont porteurs de projets concrets et réels pouvant faire sortir les populations togolaises de la pauvreté.

Merci Monsieur le ministre

C’est moi qui vous remercie.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here