Internet : Equiano, le câble sous-marin de Google débarque en Afrique à partir du Togo

Internet : Equiano, le câble sous-marin de Google débarque en Afrique à partir du Togo

(Togo Officiel) – Le premier câble sous-marin de fibre optique de Google dédié à l’Afrique, ‘Equiano’ a effectué ce vendredi au Togo, le premier arrêt de son trajet le long de la côte Atlantique du continent. Une cérémonie officielle a matérialisé l’événement au Port de Lomé, en présence du Président de la République et du Directeur Afrique Subsaharienne du géant de l’internet.

Un temps envisagé au Nigéria, le déploiement de cette infrastructure au Togo (réalisé grâce à un partenariat stratégique entre l’Etat et la société d’infrastructures de télécommunications CSquared) aura un impact direct sur la connectivité internet du Togo.

Une bande passante 20 fois supérieure à celle de toute autre câble dans la région

En effet, selon les projections de Google, Equiano devrait se traduire dans le pays par des vitesses internet plus rapides, une expérience utilisateur améliorée et des prix plus bas. “Les débits Internet dans le pays devraient plus que doubler, passant de 10 Mbps en 2021 à 21 Mbps en 2025, tandis que les prix de l’Internet au détail devraient baisser de 14% au cours de la même période”, prévoit la firme de Mountain View.

Si ces efforts doivent permettre de booster la pénétration d’internet au Togo, le nouveau câble sous-marin devrait surtout favoriser indirectement la création de 37 000 nouveaux emplois tirés par la croissance de l’économie numérique et des secteurs périphériques au cours des trois prochaines années.

Un atout dans la réalisation de la feuille de route quinquennale

Avec ce nouveau câble sous-marin, nous serons en mesure de satisfaire aux exigences de la Feuille de route gouvernementale portant sur le renforcement du raccordement international au réseau mondial”, estime le ministre de l’économie numérique, Cina Lawson. En effet, explique l’officielle, “l’élargissement de l’accès à internet haut débit est une composante fondamentale du processus national de développement numérique”. A ce titre, plus du tiers des projets prévus dans la feuille de route Togo 2025 comporte une déclinaison digitale.

La prochaine étape du câble sera le Nigéria, puis la Namibie, l’Afrique du Sud et l’étape finale à Sainte Hélène où la mise en service est attendue pour le dernier trimestre de l’année.

Pour rappel, le Togo était déjà alimenté depuis 2012 par un premier câble sous-marin, le WACS.

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.