Intégrer l’Afrique pour son développement

38

Les dirigeants africains ont lancé l’année dernière la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), qui suscite de grands espoirs à travers tout le continent. Nombreux sont ceux qui espèrent que ce méga-accord régional stimulera le commerce intra-africain et conduira à d’importantes avancées en matière de développement.

Le cadre juridique est convenu, les pays africains vont devoir maintenant s’attaquer aux étapes suivantes pour faire de cet accord une réalité sur le terrain. 

Au-delà de la dynamique régionale, les partisans de zone de libre échange espèrent qu’elle contribuera également à renforcer la place de l’Afrique au sein du commerce mondial. Depuis quelques années, les analystes mettent de plus en plus l’accent sur le rôle que pourraient jouer les chaînes de valeur régionales pour aider les producteurs africains à mieux s’intégrer aux marchés mondiaux. 

Le Togo devrait déposer dans les mois à venir ses instruments de ratification.

Les équipes locales y travaillent. Une réunion se déroule depuis lundi à Lomé et pendant deux jours. Elle rassemble les députés, les responsables des départements ministériels concernés, des économistes et des membres de la société civile.

C’est le ministre du Commerce et de l’Industrie, Kodjo Adedze, qui a ouvert les travaux.

‘Cette rencontre est d’une importance capitale parce qu’elle permet d’informer les acteurs publics et privés sur les enjeux de l’accord sur la zone de libre continentale africaine’ a t-il indiqué.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here