Intégration prononcée de la dimension spirituelle dans la conservation du pouvoir : Des bouddhistes convoyés d’Asie en renfort pour démobiliser le peuple de la lutte

242
Intégration prononcée de la dimension spirituelle dans la conservation du pouvoir : Des bouddhistes convoyés d’Asie en renfort pour démobiliser le peuple de la lutte


La lutte politique au Togo a pris des tournures spirituelles prononcées depuis quelques semaines. C’est connu sous Eyadèma puis son fils Essozimna, des pratiques occultes pour endormir le peuple. Beaucoup de pontes se sont enrichis par le canal des services de marabouts, prêtres vaudous, pasteurs.

Mais sous prétexte que l’ascension du Président du Parti National Panafricain (PNP) Tikpi Atchadam avec des mouvements en cours depuis le 19 août 2017, aurait été favorisée par des imams, beaucoup de pontes du régime se sont jetés à l’eau un peu partout.

En dehors de la génitrice du chef de l’Etat qui mobilise des gens pour des prières interminables afin que le pouvoir reste entre les mains de son fils, des directeurs de société d’Etat, par ailleurs Vice-Président du parti présidentiel sont aussi connus pour cette guerre spirituelle afin de préserver leurs privilèges.

Depuis quelques jours, c’est la femme d’un président d’une haute institution de l’Etat qui met à contribution des Bouddhistes qu’elle aurait fait venir du continent asiatique pour les mêmes missions lugubres.

L’objectif est de faire baisser la tension et endormir le peuple afin de le détourner de la lutte citoyenne pour sa libération. Ce peuple togolais pris en otage par le pouvoir des Gnassingbé depuis 51 ans.

Il importe que les forces démocratiques prennent conscience aussi des dimensions spirituelles intégrées à cette lutte par le régime afin de sensibiliser et tenir en éveil le peuple en lutte pour humaniser le visage du Togo.

K.A.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here