Inde: plusieurs personnes tuées par une forte chaleur

47

La chaleur intense a fait des dizaines de morts en 24 heures dans l’État du Bihar en Inde, alors que le pays entre dans la troisième semaine de températures accablantes, ont annoncé dimanche les autorités.

Les décès sont survenus dans trois districts du nord de l’État pauvre, où les températures ont oscillé autour de 45 degrés Celsius ces derniers jours, a déclaré à l’AFP Vijay Kumar, responsable de la santé.

Quarante-neuf personnes sont mortes dans trois districts de la région de Magadh frappés par la sécheresse, a-t-il déclaré.

“C’était un développement soudain samedi après-midi. Les personnes touchées par un coup de chaleur ont été conduites dans différents hôpitaux. La plupart d’entre eux sont morts samedi soir et certains dimanche matin pendant leur traitement », a ajouté Kumar.

Selon Kumar, environ 40 autres personnes seraient soignées dans un hôpital gouvernemental à Aurangabad.
« Les patients affectés par un coup de chaleur continuent d’être amenés, le nombre de morts va probablement augmenter si la vague de chaleur se poursuit.»

La plupart des victimes étaient âgées de plus de 50 ans et ont été conduites à l’hôpital dans un état semi-conscient avec des symptômes de forte fièvre, de diarrhée et vomissements.

Vingt-sept personnes sont mortes dans le district d’Aurangabad, 15 à Gaya et sept dans le district de Nawada, ont annoncé des responsables.

Le ministre en chef de l’État, Nitish Kumar, a annoncé une indemnisation de 400 000 roupies (5 700 dollars) pour la famille de chaque victime. Harsh Vardhan, ministre indien de la Santé, a déclaré que les gens ne devraient pas quitter leur domicile avant la chute des températures. «Une chaleur intense affecte le cerveau et entraîne divers problèmes de santé», a-t-il déclaré.

De grandes parties du nord de l’Inde ont subi plus de deux semaines de chaleur étouffante. Les températures ont dépassé les 50 degrés Celsius dans le désert du Rajasthan.

Une vague de chaleur en 2015 a fait plus de 3 500 morts en Inde et au Pakistan. En 2017, des chercheurs ont déclaré que l’Asie du Sud, qui abrite un cinquième de la population mondiale, pourrait voir les niveaux de chaleur atteindre des niveaux insoutenables d’ici la fin du siècle si rien n’est fait pour lutter contre le réchauffement de la planète.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here