Imposture : Quand Bayor se fait passer pour Commissaire au match.

109
Imposture : Quand Bayor se fait passer pour Commissaire au match.


Le match Togo-Bénin qui s’était déroulé le 09 septembre dernier au Stade Omnisport de Lomé n’en finit plus de faire des vagues. Aussi bien sur l’organisation elle-même que sur les agissements qui se sont déroulé autour du match, cette rencontre de la deuxième journée des éliminatoires de la Can Cameroun 2019 a déçu de part en part tant de Togolais venus prendre part à la rencontre.

Un constat d’échec que la Fédération togolaise de football a reconnu, quand on sait surtout l’état sécuritaire délétère où le pays gît. C’est peut dire aussi la déception, la frustration, et le dépit que le public venu avait éprouvés. Car cette après-midi du 09 septembre, il ne suffisait pas d’avoir son ticket en main, que non.

L’entrée était inaccessible jusqu’au ministre des Sports Guy Madjé Lorenzo, à cause de la mauvaise organisation de l’événement. Mais certains, à l’instar de Bayor Kelani, ont rivalisé d’imaginative pour essayer de se frayer coûte que coûte un chemin, oubliant ainsi le respect des normes.

À l’entrée du stade où les nerfs étaient déjà à vif et où les gendarmes avaient la dent dure, de sources crédibles ont fait état de la conduite peu exemplaire du sieur Bayor Kelani, président du comité national Olympique du Togo.

Une fois sur les lieux, monsieur Bayor n’a trouvé, pour se faire bienvenir des gendarmes, meilleur subterfuge que de prétendre qu’il était le Commissaire du match. Il devait donc passer, puisqu’il était le commissaire. Devant son assertion, les gendarmes ont presque cédé, jusqu’à ce qu’un monsieur vînt démentir les allégations de celui qui était à deux doigts de réussir son coup. Venant d’un monsieur tel que Bayor, c’est bien regrettable.

Plus qu’une imposture, cet acte, qui peut paraître anecdotique, peut bien faire des émules dans l’opinion. Des gens aux mœurs inavouables ne manqueront pas d’essayer la recette à la Bayor pour contourner les décisions et braver les forces de l’ordre. Il faut aussi dénoncer l’amateurisme de l’organisateur du match Elite Foot Management. Sur toute la ligne, le Togo a frôlé le pire.

Dans un pays en crise, tout était possible ce dimanche-là au Stade Municipal. Les forces de l’ordre doivent être professionnelle pour ne pas céder devant n’importe quel imposteur comme Bayor.

Source:Le Correcteur Numéro 837 du 17 Septembre 2018

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here