Il y a un an l’évacuation de Habia après deux semaines de grève de la faim

Ce 02 Octobre rappelle dans l’histoire politique du Togo, l’évacuation de Nicodème Yao Habia de l’Ambassade du Ghana sur la Clinique Biasa de Lomé, et ceci après deux semaines de grève de la faim pour réclamer la libération de plusieurs camardes de lutte, jetés en prison.

Il s’agit à l’époque d’un moyen de pression pour l’opposant politique au régime de Faure Gnassingbé pour contraindre ce dernier à libérer des acteurs socio-politiques jetés en prison et dont le seul tort est de réclamer plus de démocratie au Togo.

Avant de poursuivre sa grève de la faim devant l’Ambassade du Ghana, on se rappelle que Nicodème Habia avait fait une première grève de la faim devant l’Ambassade des Etats-Unis à Lomé, le 03 Septembre 2018.

Cette action de l’opposant politique avait dans un premier temps contraint les autorités ghanéennes qui étaient également à l’époque fortement impliqués dans le dialogue entre les forces politiques au Togo (pouvoir et opposition), à envoyer un avion médicalisé pour évacuer l’opposant mal en point, mais les autorités togolaises y ont opposé un refus. Ce qui a amené la Coordinatrice de la C14, Brigitte Adjamagbo-Johnson à dénoncer une tentative d’assassinat, car, pour elle, la manière de procéder du gouvernement ne va pas dissuader les opposants à continuer la lutte.

T228

Source : telegramme228.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.