‘Il n’est pas question de casser la maison Togo’

159

A la veille de l’ouverture du dialogue, la coalition de l’opposition a rappelé ses exigences. Elle exige un retour à la constitution de 1992 (le projet de réforme voté par les députés de la majorité est très proche dans la formulation concernant la limitation des mandats présidentiels), le vote pour la Diaspora et le ‘déverrouillage des institutions de la République’. C’est ce qu’à indiqué mercredi Nathaniel Olympio, le responsable du Parti des Togolais, une petite formation extra-parlementaire.

Selon lui, ‘la constitution de 1992 demeure la seule boussole que la coalition a en main’.

Mais il se déclare prêt aux discussions :  ‘Il n’est pas question de casser la maison Togo, mais de viser l’intérêt du peuple afin que cela ne constitue pas une humiliation pour ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui’.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here